Basilique Notre-Dame-du-Saint-Cordon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Basilique
Notre-Dame-du-Saint-Cordon
Vue générale
Vue générale
Présentation
Culte Catholique romain
Dédicataire Notre-Dame
Rattachement Diocèse de Cambrai
Début de la construction 1852
Fin des travaux 1864
Style dominant Néo-gothique
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1996)
Site web Paroisse Notre-Dame du Saint-Cordon
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Nord
Ville Valenciennes
Coordonnées 50° 21′ 20″ nord, 3° 31′ 35″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Basilique Notre-Dame-du-Saint-Cordon
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
(Voir situation sur carte : Hauts-de-France)
Basilique Notre-Dame-du-Saint-Cordon
Géolocalisation sur la carte : Nord
(Voir situation sur carte : Nord)
Basilique Notre-Dame-du-Saint-Cordon

La basilique Notre-Dame-du-Saint-Cordon est une basilique catholique située à Valenciennes, dans le département du Nord.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le sanctuaire fut construit de 1852 à 1864 par l'architecte diocésain Alexandre Grigny.

Le 13 septembre 1908, 100 000 pèlerins se rassemblent à Valenciennes pour le 9e centenaire de Notre-Dame du Saint-Cordon[1].

En 1922, le pape Pie XI attribue à l'église le titre de basilique mineure[2].

L'édifice est inscrit aux monuments historiques depuis 1996[3].

En 2013, la basilique est en restauration[4].

Description[modifier | modifier le code]

Orienté au sud-ouest, son chevet à déambulatoire et trois chapelles rayonnantes, d’inspiration normande, s’intègre au parcellaire étroit de la place des Ursulines. Le transept percé de portails élargit la perspective du déambulatoire et assure l’autonomie du sanctuaire, disposition indispensable pour une église de pèlerinage. La nef encadrée de bas-côtés présente cinq travées. Son élévation à trois niveaux évoque le modèle d'Amiens et donne une grande transparence à l’édifice. La façade est plus austère. La tour porche réinterprète le Clocher Vieux de la cathédrale de Chartres. Les trois portails, les tourelles polygonales épaulant la tour, les deux niveaux de clochetons ajourés et les tabernacles cantonnant la flèche octogonale composent une façade de forme pyramidale.

Notre-Dame-du-Saint-Cordon représente une étape essentielle du renouveau du style Néo-gothique au Nord-Pas-de-Calais, avant la Cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille à Lille[2].

L'orgue, conçu par le facteur d'orgue Joseph Merklin, date de . Il est classé aux monuments historiques[5],[6].

Une restauration de l'orgue a eu lieu en 2014[7].

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Notoriété[modifier | modifier le code]

Notre-Dame-du-Saint-Cordon est surnommée par beaucoup d'étudiants du Valenciennois, Minas Tirith en référence à la cité fictive de l'œuvre de J. R. R. Tolkien. En effet les deux édifices présentent une façade blanche remarquable.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charles-André Julien, Histoire et culte de Notre-Dame du Saint-Cordon : patronne de Valenciennes, Valenciennes : G. Giard, 1886. (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]