Basile Atangana Kouna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Basile Atangana Kouna
Fonctions
Ministre camerounais de l’Énergie et de l'Eau

(8 ans, 2 mois et 21 jours)
Président Paul Biya
Premier ministre Philémon Yang
Gouvernement Yang I, II et III
Prédécesseur Michel Ngako Tomdjo
Successeur Eloundou Essomba Gaston
Biographie
Nom de naissance Basile Atangana Kouna
Date de naissance (63 ans)
Lieu de naissance Mbalelon I (Cameroun)
Nationalité Camerounaise
Parti politique RDPC
Diplômé de Université de Yaoundé
IIAP

Basile Atangana Kouna

Basile Atangana Kouna, né le 23 décembre 1956 à Mbalelon I (Ngoumou)[1] dans la région du Centre au Cameroun, est un homme politique camerounais. Il fut ministre de l’Énergie et de l'Eau du 9 décembre 2009 au 2 mars 2018 et conseiller municipal de juillet 2002 à juillet 2007.

Après son limogeage du gouvernement le 2 mars 2018, il entreprend de quitter le Cameroun après qu'une interdiction de sortie du territoire le concernant eut été rendue publique. C'est au Nigeria qu'il est rattrapé dans la nuit du 21 au 22 mars 2018, et ramené quelques heures plus tard au Cameroun par les forces spéciales.

Études[modifier | modifier le code]

Il a fait ses études secondaires au lycée de Bertoua où il obtient un Baccalauréat A4. Il poursuit ses études universitaires à l’université de Yaoundé où il obtient une Licence en droit. Il poursuit ses études en France où il obtient un doctorat en droit à l’université de Paris II[2]. Et en 1992, il obtient un diplôme de spécialiste de l'Institut international d'administration publique de Paris (IIAP).

Carrière[modifier | modifier le code]

Le 11 janvier 1986, il commence sa carrière comme Chef Service des Affaires Administratives et Juridique à la Direction Générale des Relations extérieures. Par la suite, en 1991, il est chargé d'études à la Direction des Affaires Législatives et Règlementaire des services du Premier Ministre, poste qu'il occupera jusqu'en 1998. Après, il sera Directeur des Affaires administratives et des requêtes au secrétariat général des Services du Premier Ministre. En l'an 2000, il cumule cette fonction avec celles de Président de la commission ministérielle des Marchés du ministère de l'agriculture[réf. nécessaire]. D' administrateur de l'autorité Aéronautique jusqu'en 2003, il sera - de mars 2006 à mars 2012- directeur général de la CAMWATER.

Le 17 février 2017, il se retrouve au centre du scandale tribal dit de « la liste de la honte », après avoir signé une liste additive d'admis pour la formation de techniciens et d'ingénieurs pour un projet national d'électrification par système solaire photovoltaïque, constituée exclusivement de personnes originaires de sa région, dont plus des la moitié de son propre département d’origine[réf. souhaitée]. Cette liste fait l’objet d’une diffusion massive sur les réseaux sociaux et est très décriée.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Basile Atangana Kouna possède les distinctions honorifiques ci – après[réf. nécessaire]:

  • Chevalier de l’Ordre national de la Valeur ;
  • Officier de l’Ordre national de la Valeur ;
  • Commandeur de l’Ordre national de la Valeur ;
  • Médaille d’honneur de Travail (Argent, Vermeil et Or).

Vie associative[modifier | modifier le code]

Basile Atangana Kouna est le président national de l’Association des élites de Ngoumou (ASSEN) et également secrétaire général de l’Association de développement de la Mefou-et-Akono (ADEMAK)[3].

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Services du Premier Ministre du Cameroun », sur http://www.spm.gov.cm, (consulté le 8 avril 2016)
  2. La politique extérieure de la Libye en Afrique subsaharienne : 1969-1985, Université Paris 2, 1989, [1]
  3. « Site du Minee », sur http://www.minee.cm/