Base navale de Crète

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Base navale de Crète
Image illustrative de l’article Base navale de Crète
L'USS Truxtun (DDG 103) quitte la baie de Souda, en Grèce

Type d’ouvrage Base navale
Construction 1951
Contrôlé par Marine de guerre hellénique
Allied Maritime Command
Commandant Commodore Dimosthenis Helmis
Coordonnées 35° 29′ 47″ nord, 24° 08′ 52″ est
Géolocalisation sur la carte : Grèce
(Voir situation sur carte : Grèce)
Base navale de Crète

La base navale de Crète (en grec moderne : Ναύσταθμος Κρήτης, Nafstathmos Kritis) est une base navale majeure de la marine hellénique et de l'OTAN dans la baie de Souda en Crète, en Grèce.

Aussi connu sous le nom de Naval Support Activity Souda Bay[1], et plus communément en tant que base navale de la baie de Souda, elle constitue la deuxième plus grande base navale (en nombre de navires hébergés) de la marine hellénique, et la base navale la plus grande et la plus importante des États-Unis et de l'OTAN en Méditerranée orientale[2],[3],[4],[5]. En outre, il s'agit du seul port en eau profonde du Sud de l'Europe et de la mer Méditerranée adapté et capable d'accueillir les plus gros porte-avions[à vérifier]. Les seules autres options disponibles pour la marine américaine sont la base navale de Norfolk aux États-Unis, et Dubaï dans le golfe Persique[6].

Historique[modifier | modifier le code]

La Royal Navy pendant la seconde guerre mondiale, dans la baie de Souda

Souda est un port naturellement protégé situé sur la côte nord-ouest de la Crète et fondé pour la première fois au cours de la période ottomane en 1872.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale et de la bataille de Grèce, le port fut la cible d'un raid italien contre la marine alliée dans le cadre de la campagne de la Méditerranée.

Après la guerre, la base navale a été créée, à peu près à la même époque que l’entrée de la Grèce dans l’Alliance de l’Atlantique Nord.

Site[modifier | modifier le code]

La base navale de la baie de Souda occupe une superficie de 500 hectares, comprenant l'ancienne caserne d'artillerie de la 5e division d'infanterie de l'armée. Les installations comprennent une cale sèche, des ateliers, un dépôt de carburant et un dépôt de munitions. La base navale est commandée par un commodore ou un capitaine de la marine hellénique. Le site logistique avancé de Souda Bay (FLS Souda Bay) était sous le contrôle opérationnel des forces navales alliées du sud de l'Europe de l'OTAN (COMNAVSOUTH) jusqu'en 2013. Depuis, il est sous le contrôle du commandement maritime allié (MARCOM) qui a remplacé NAVSOUTH. La station de communication radio SXH de la marine hellénique est également installée depuis 1929 à Mourniés, près de Souda[7]. Le Κ-14, un quai en eau profonde, est le seul de ce type en mer Méditerranée, permettant ainsi l’accostage des porte-avions.

Depuis 2007, la base navale de la baie de Souda héberge le Centre OTAN d'entraînement opérationnel à l'interdiction maritime (MIOTC), situé dans le secteur nord de la base (Marathi)[8].

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « NSA Souda Bay », cnic.navy.mil (consulté le )
  2. « Cementing a long-term deal with Greece: Souda Bay gives the U.S. a singulary valuable port in the Eastern Mediterranean », Washington Times (consulté le )
  3. « Souda Bay US Naval Base 'best in the Med' », Daily Hellas (consulté le )
  4. « Souda Bay Base Anchors NATO Role In Eastern Med », realcleardefense.com (consulté le )
  5. « The Expanding Strategic Significance of Souda Bay », ahiworld.org (consulté le )
  6. « Speeches and Interviews by Ambassador Geoffrey R. Pyatt », US Embassy at Athens (consulté le )
  7. Kevin Nice, Ferrell's Confidential Frequency List (13th Edition), PW Publishing Ltd, (ISBN 1-874110-35-2), p. 535
  8. « Nato Maritime Interdiction Operational Training Centre » (version du 16 juin 2009 sur l'Internet Archive)

Liens externes[modifier | modifier le code]