Base antarctique Esperanza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Base antarctique Esperanza
Image illustrative de l'article Base antarctique Esperanza
La base argentine Esperanza en 2016.

Coordonnées 63° 23′ 50″ sud, 56° 59′ 50″ ouest
Pays Drapeau de l'Argentine Argentine
Création 1953
Géolocalisation sur la carte : Antarctique
(Voir situation sur carte : Antarctique)
Base antarctique Esperanza

La base Esperanza est une station de recherche scientifique argentine située sur la péninsule de la Trinité (Terre de Graham à l'extrémité de la péninsule Antarctique).

Construite en 1953, c'est l'une des deux colonies civiles de l'Antarctique avec Villa Las Estrellas sur l'île du Roi-George. La base est connue pour être le lieu de naissance, en 1978, d'Emilio Marcos Palma, le premier humain à naître en Antarctique. Elle est ouverte toute l'année.

Le record de chaleur de l'Antarctique, homologué par l'Organisation météorologique mondiale (OMM), y a été atteint le à 17,5 °C[1]. La station a rapporté 18,3 °C le , ce qui en ferait le plus haut maximum sur le continent mais cela reste à homologuer[2]. De plus, cette température a été battue le à la base antarctique Marambio avec 20,7 °C (non encore homologué[3]), sur l’île Seymour.

Localisation[modifier | modifier le code]

La base est implantée dans la baie Hope, le long de la péninsule de Tabarin (en) qui sépare celle-ci de la baie Duse (en). Ces 2 baies sont situées à l'extrémité de la péninsule de la Trinité qui est séparée du groupe des îles Joinville par le détroit Antarctique.

Base et village[modifier | modifier le code]

Esperanza abrite 80 habitants en hiver, dont 10 familles et 2 instituteurs. Il existe une école depuis 1978. La base dispose d'un bureau d'état civil argentin où sont enregistrés les naissances et les mariages. Elle possède des installations touristiques et accueille en moyenne 1 100 touristes chaque année.

Les 43 bâtiments de la station représentent 3 744 mètres carrés couverts couverts. Les thèmes de recherches sont : la glaciologie, la sismologie, l' océanographie, l'écologie côtière, la biologie, la géologie et la limnologie.

La base comporte un ensemble d'éléments (buste du général San Martin, cimetière, grotte…) classé comme monument historique de l'Antarctique.

Hommage[modifier | modifier le code]

Le 9 mars 2002, la poste argentine a émis un timbre pour commémorer le cinquantenaire de la base d'Esperanza[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Organisation météorologique mondiale, « Global Weather & Climate Extremes », sur Université d'Arizona (consulté le 27 décembre 2016).
  2. « L'antarctique-argentine-enregistre-un-record-de-temperature », sur Sciences et avenir, (consulté le 7 février 2020).
  3. BFMTV, « La barre des 20°C dépassée pour la première fois en Antarctique », sur BFMTV.com, (consulté le 16 février 2020).
  4. Le timbre de la commémoration du cinquantenaire de la base, sur wnsstamps.ch.

Lien externe[modifier | modifier le code]