Base aérienne de Damblain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Base aérienne de Damblain
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Coordonnées 48° 05′ 11″ nord, 5° 39′ 56″ est
Altitude 390 m (1 280 ft)
Géolocalisation sur la carte : Vosges
(Voir situation sur carte : Vosges)
Base aérienne de Damblain
Base aérienne de Damblain
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Base aérienne de Damblain
Base aérienne de Damblain
Pistes
Direction Longueur Surface
07/25 2 400 m (7 874 ft) revêtue
Informations aéronautiques
Code OACI LFYD
Type d'aéroport désaffecté

La base aérienne de Damblain (en anglais: Damblain Air Base) est une ancienne base aérienne de l'OTAN située à Damblain dans le département des Vosges. La base s'étend également sur le département de la Haute-Marne.

L'emprise de la base est maintenant utilisée par une zone d'activité appelée "Cap Vosges".

Historique[modifier | modifier le code]

Damblain possédait déjà un terrain d'aviation en herbe en 1936[1],[2]. Le terrain sera restitué à l'agriculture après la Seconde Guerre mondiale.

Les études en vue de la construction de l'aérodrome commencent en 1951. L'acquisition des terrains se fait en plusieurs tranches, notamment 64 ha puis 83 ha en 1952 et 71 ha en 1954[3].

Une piste de 2 400 m de long et 45 m de large, un taxiway et trois marguerites (parking pour avions autour d’un taxiway en forme de marguerite) composées de 16 alvéoles sont créés. L'aérodrome est ouvert le .

Base aérienne pour l'OTAN (1955-1966)[modifier | modifier le code]

L'aérodrome devait être utilisé comme base de dispersion pour l'OTAN en cas de conflit[4].

L'aérodrome ne possède donc ni infrastructure (tour de contrôle, hangars, casernements), ni unités aériennes. Un bâtiment servant de dépôt de munitions sera construit en 1961.

Terrain de dégagement (1966-2005)[modifier | modifier le code]

L'aérodrome a ensuite été utilisé comme terrain de dégagement pour les avions de la base aérienne 133 Nancy-Ochey[5].

Des merlons seront érigés. Quelques hangars seront également installés.

Conseil général des Vosges (2005-)[modifier | modifier le code]

Le conseil général des Vosges fait l'acquisition du terrain de 302 ha en 2005 avec l'intention d'y implanter une plateforme logistique. Un accès à l'autoroute A31 ainsi qu'un accès ferroviaire (installation terminale embranchée) sont créés pour un coût de 34 millions d'euros[6].

L'aérodrome est officiellement fermé à toute circulation aérienne le [7].

La zone d'activité est officiellement ouverte le .

Aéroclub de Bourbonne-les-Bains[modifier | modifier le code]

L'aérodrome a été utilisé par l'aéroclub de Bourbonne-les-Bains pendant 40 ans jusqu'en 2009[8].

Rassemblement évangélique[modifier | modifier le code]

L'aérodrome a accueilli le rassemblement évangélique des Tziganes Vie et Lumière en 1994, 1996 et 2002[9].

Villa antique gallo-romaine[modifier | modifier le code]

Une villa antique gallo-romaine est mise à jour lors de fouilles archéologiques en 2008 et 2009[10].

Références[modifier | modifier le code]