Base aérienne de Büchel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

50° 10′ 26″ N 7° 03′ 48″ E / 50.1738, 7.06333

Vue aérienne de l'une des marguerites de la base de Büchel.
Un des Tornado IDS du JBG33 sur la base.

La base aérienne de Büchel est une base aérienne de la Luftwaffe, construite en 1954 dans la zone d'occupation française en Allemagne, située en Rhénanie-Palatinat dans l'arrondissement de Cochem-Zell.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Elle dispose, en 2001, d'une piste de 2 507 m, de 33 abris pour avions et de 11 dépôts de munitions souterrains WS3 destinés à abriter 4 armes nucléaires chacune soit un maximum de 44 armes nucléaires.

La base abrite en 2013 les Tornado du Jagdbombergeschwader 33 (JBG33), unité installée sur la base depuis octobre 1957 et la seule de la Luftwaffe à avoir une capacité de frappe nucléaire. Ces avions devant être retirés du service vers 2020.

Cette base aérienne est depuis 2005/2006 la seule en Allemagne où il y a, en 2012, entre 10 et 20 bombes thermonucléaires américaines (type B61). Elles sont sous l'autorité du 817th Munitions Support Squadron (nom depuis 1995 au 603rd MUNSS, anciennement 7501st MUNSS), une unité comprenant 135 militaires en 2001, du 52d Munitions Maintenance Group (52 MUNG) du 52nd Fighter Wing, et destiné à être emportées par les Tornado dans le cadre de l'OTAN[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Hans M. Kristensen, « Non-Strategic Nuclear Weapons », sur Federation of American Scientists,‎ (consulté le 26 septembre 2012)