Base aérienne 113 Saint-Dizier-Robinson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Base aérienne 113 Saint-Dizier-Robinson
Cocarde Cocarde 2
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Coordonnées 48° 38′ 02″ nord, 4° 54′ 29″ est
Altitude 140 m (458 ft)
Géolocalisation sur la carte : Haute-Marne
(Voir situation sur carte : Haute-Marne)
Base aérienne 113 Saint-Dizier-Robinson
Base aérienne 113 Saint-Dizier-Robinson
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Base aérienne 113 Saint-Dizier-Robinson
Base aérienne 113 Saint-Dizier-Robinson
Pistes
Direction Longueur Surface
11/29 2 414 m (7 920 ft) béton
Informations aéronautiques
Code OACI LFSI
Type d'aéroport Militaire
Gestionnaire Armée de l'air
Vol de nuit.jpg

La base aérienne 113 Saint-Dizier-Robinson est une base aérienne militaire de l'Armée de l'air française située près de la ville de Saint-Dizier, dans le département de la Haute-Marne.

La base aérienne 113 est un outil de combat puissant et réactif. Elle assure en permanence le soutien à ses forces pour qu'elles s'entrainent efficacement et qu'elles puissent répondre immédiatement aux ordres donnés par le président de la République via les commandements opérationnels. Pour l'Armée de l'air, la base aérienne 113 contribue très largement à trois des cinq grandes fonctions stratégiques du Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale: la protection, l'intervention immédiate, et la dissuasion.

Histoire

En août 1910, le premier aéroplane se pose à Saint-Dizier et est accueilli par une grande foule. C'est l'époque des grands débuts de l'aviation avec les semaines d'aviation de Champagne à Reims, réunissant des centaines de milliers de personnes.

Un avion se pose en 1910 à st-Dizier sur le trajet Nancy-Mourmelon.

Un comité d'aviation est créé par les bragards (habitants de Saint-Dizier), dans le but de construire un terrain d'aviation et de l'offrir au ministère de la guerre.

Le terrain de Robinson est officiellement inauguré en le 24 août 1913.

En septembre 1939, l'aviation militaire reprend possession des lieux. Jusqu'en juin 1940, plusieurs groupes de chasse et de reconnaissance se succèdent sur le terrain de Saint-Dizier Robinson. Les allemands occupent le terrain jusqu'en août 1944.

A partir de 1949, d'importants travaux d'infrastructure sont entrepris pour aboutir à la création officielle de la Base aérienne 113 en 1951.

En 1965, la BA113 devient un élément important de la dissuasion nucléaire avec la création de l'escadron de bombardement 02.094 "Marne", équipé de six Mirage IV A, lesquels assureront leurs missions jusqu'en 1988.

La 7e Escadre de chasse, première escadre à être équipée du Jaguar, s'établit en 1973 sur la plateforme de Saint-Dizier. Ce mythique chasseur y stationnera jusqu'à son retrait définitif du service le 1er juillet 2005. Près de 1700 pilotes auront été formés sur Jaguar à Saint-Dizier.

En 2006, le Rafale entre en service à Saint-Dizier au sein de l'Escadron de chasse 01.007 "Provence", première unité de chasse conventionnelle de l'Armée de l'air équipée de cet appareil.

La 4e Escadre de chasse est créée le 26 août 2015, puis le passage au tout Rafale de la composante aéroportée de la dissuasion opère le 29 août 2018.

Le parrain de la base aérienne

En 1956, le Colonel Gavoille, commandant de la BA113 à cette époque, ancien compagnon d'armes et ami du commandant Antoine de Saint-Exupéry, choisit ce dernier comme parrain pour la base aérienne 113.

Ils avaient opéré ensemble au sein du groupe de reconnaissance 02.033 depuis le terrain d'Orconte situé à 15km de la base aérienne actuelle.

Principales unités en 2020

Unités navigantes

Depuis le , la base abrite la 4e escadre de chasse.
Celle-ci est constituée de trois escadrons :

Unités de soutien

  • Escadron de défense sol air 5/950 Barrois, équipé de SAMP/T Mamba (149 personnels en 2015[1])
  • Escadron de Soutien Technique Aéronautique 15/4 Haute-Marne
  • Groupe d’intervention régional NEDEX
  • Escadron de protection 1/113[2].

Commandants de la base aérienne depuis 2009

  • Colonel Michel Friedling (2009 - )
  • Colonel Jean-Pierre Montégu (2011 - )
  • Colonel Jérôme Bellanger (2013 - )
  • Colonel Sébastien Michel ( - )
  • Colonel Bruno Paupy ( - 28 août 2019)
  • Colonel Julien Fourneret (28 août 2019 - actuel)[3]

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • Alexandre Paringaux, Dans le souffle du Rafale : Saint-Dizier, Zephir éditions, , 155 p. (ISBN 978-2-36118-032-4)

Notes et références