Bartolomeo Schedoni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un peintre italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Bartolomeo Schedoni
Schedoni Deposizione.jpg

La Mise au tombeau (1613), Parme

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 37 ans)
ParmeVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Bartolomeo Schedoni (ou Schedone en français - ou aussi Le Schidone) (Modène, 1578 - 1615) est un peintre italien baroque de Reggio d'Émilie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Modène Bartolomeo Schedoni suit son père à Parme. Il fit toute sa carrière au service de la famille d'Este à Modène et des Farnèse à Parme[1].

Protégé par Ranuce Ier Farnèse, duc de Parme, il est apprenti auprès de Federico Zuccari à Rome après 1598. Il retourne ensuite à Parme.

Selon l'historien du baroque comte Carlo Cesare Malvasia, il aurait aussi travaillé auprès d'Annibale Carracci à Bologne.

Il se suicide en 1615 après une grosse perte au jeu.

Ses peintures révèlent sa connaissance du Caravage, mais il perpétue aussi la tradition émilienne du XVIe siècle, celle de Corrège en particulier[1].

Ses chefs-d'œuvre sont à la Galerie nationale de Parme, et deux de ses peintures de retable à l'église des couvents des Capucins de Fontevivo près de Parme.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Coriolan supplié par sa mère de sauver sa patrie, l'Union et la Concorde font le bien de la Cité, plafond de la Sala del Consiglio au palais communal de Modène
  • Dernière Cène, église des Capucins de Fontevivo, Parme
  • La Mise au tombeau, Les trois Maries à la tombe du Christ, Galerie nationale, Parme
  • Annonce du massacre des Innocents, Saint Sébastien soigné par Irène et La Charité, musée Capodimonte de Naples
  • La Sainte Famille enseignant la lecture à l'Enfant Jésus, National Gallery, Londres
  • Marie-Madeleine en prière, Vienne
  • La Sainte Famille enseignant la lecture à l'Enfant Jésus avec saint Jean-Baptiste, Ashmolean Museum, Université d'Oxford
  • La Charité de sainte Élisabeth, Los Angeles County Museum of Art
  • La Mise au tombeau, la Sainte Famille, Le Sommeil de l'Enfant Jésus, musée du Louvre, Paris[1]
  • Le Repos pendant la fuite en Égypte,
  • La Charité,
  • Le Mariage de la Vierge
  • La Sainte famille, 1610-1612, toile, 107 × 89 cm, musée du Louvre[2]

Galerie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Vincent Pomarède, 1001 peintures au Louvre : De l’Antiquité au XIXème siècle, Musée du Louvre Editions, , 589 p. (ISBN 2-35031-032-9), p. 339
  2. Arnauld Brejon de Lavergnée, « Magnificence d’une fammille, prestige d’une collection : «I Farnese» à Naples », Connaissance des Arts, no 521,‎ , p. 78-79

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Emilio Negro & Nicosetta Roio, Bartolomeo Schedoni 1578-1615, Artioli Editore, Modena
  • Abrégé de la vie des plus fameux peintres - Par M*** (Antoine Joseph Dezallier d'Argenville) des sociétés des sciences de Londres et de Montpellier - Tome 2 - 1762

Liens externes[modifier | modifier le code]