Bartłomiej Pękiel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bartłomiej Pękiel[1] (né après 1600 ; mort vers 1670) est un compositeur polonais de l'époque baroque.

Biographie[modifier | modifier le code]

À partir de 1633, Pękiel est organiste à la cour royale de Ladislas IV Vasa et assistant de Marco Scacchi, le maître de chapelle royale de Varsovie. Plus tard, il obtient lui-même la charge de ce poste qu'il occupe de 1649 à 1655, année de la prise de Varsovie par les Suédois pendant la période du Déluge. Pękiel, comme tous les membres de la cour, évite de participer activement à la guerre. En exil, il aurait séjourné à Vienne, l'une des capitales musicales de l'époque, nourrie depuis des décennies par des artistes d'Italie du Nord.

En 1657, il s'installe à Cracovie, où il succède à Franciszek (Franciscus) Lilius (pl) comme maître de chapelle à la cathédrale de la ville.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il subsiste de lui 30 compositions sacrées, principalement des messes et des motets pour chœur polyphonique avec accompagnement instrumental ; elles sont composées dans le style concertato qui vient d'Italie.

Messes[modifier | modifier le code]

  • Missa pulcherrima ad instar Praenestini[2]
  • Missa paschalis
  • Missa brevi
  • Missa concertata « La Lombardesca »
  • Missa a 4 voci
  • Missa a 14
  • Missa senza le ceremonie
  • Missa secunda

Musiques sacrées pour chœur[modifier | modifier le code]

  • Audite mortales. Dialogus (...) in advent, oratorio (le premier du genre en Pologne)
  • Dulcis amor Jesu, concerto vocal
  • Patrem na rotuły
  • Patrem rotulatum
  • Assumpta est Maria, motet
  • Ave Maria, motet
  • Domine ne in furore, motet
  • Magnum nomen Domini, motet
  • Nativitas tua, motet
  • O adoranda Trinitas, motet
  • O Salutaris Hostia, motet
  • Quae est ista, motet
  • Resonet in laudibus, motet
  • Salvator orbis, motet
  • Sub tuum praesidium, motet

Œuvre instrumentale[modifier | modifier le code]

  • Polskie tańce Trzy (« Trois danses polonaises ») : Uroczysty (Moderato) - Dostojny (Andante) - Wesoły (Allegro)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Son nom est parfois écrit dans les manuscrits du XVIIe siècle Pekel, Peckel, Pekell
  2. https://www.youtube.com/watch?v=ZVqIE0gI-4o