Barsalogho (département)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Barsalogho
Administration
Pays Drapeau du Burkina Faso Burkina Faso
Région Centre-Nord
Province Sanmatenga
Statut Département
Commune rurale
Subdivisions 43 villages
Chef-lieu Barsalogho
Conseillers municipaux 111
Maire Abdoulaye Pafarnam[1].
Démographie
Population 78 919 hab. (2006[2])
Géographie
Coordonnées 13° 23′ 30″ nord, 1° 03′ 33″ ouest
Divers
Fuseau horaire UTC +0
Indicatif téléphonique +226
Localisation
Localisation de Barsalogho
Carte des départements de la province du Sanmatenga
Géolocalisation sur la carte : Burkina Faso
Voir sur la carte administrative du Burkina Faso
City locator 14.svg
Barsalogho
Géolocalisation sur la carte : Burkina Faso
Voir sur la carte topographique du Burkina Faso
City locator 14.svg
Barsalogho

Barsalogho est un département et une commune rurale de la province du Sanmatenga, situé dans la région Centre-Nord au Burkina Faso.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Villes et localités[modifier | modifier le code]

Le département se compose administrativement de 43 villages, dont le village chef-lieu homonyme (populations actualisées en 2006), qui couvrent aussi douze autres villages qui sont rattachés[2] :

Histoire[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
  en cours Abdoulaye Pafarnam[1]    
Les données manquantes sont à compléter.

Économie[modifier | modifier le code]

Santé et éducation[modifier | modifier le code]

Le département accueille cinq centres de soins et de promotion sociale (CSPS) à Foubé, Guiendbila, Basma et Sanba et Zongo tandis que le centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) de la province est celui de Barsalogho et que le centre hospitalier régional (CHR) se trouve à Kaya[3].

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Guiendbila regroupe administrativement et statistiquement les villages de Bafina, Bundissin, Kékobo, Loughary, Poéssin, Rokoutin, Sagho et Woskossogho qui possèdent cependant leurs propres représentants villageois au conseil départemental et communal. Si Guiendbila a 410 habitants stricto sensu, l'ensemble des huit villages rattachés et Guiendbila ont ensemble une population totale de 7 135 habitants en 2006.
  2. Nongo inclus administrativement Yimboulsa pour une population totale de 1 344 habitants en 2006.
  3. Sidiga inclus administrativement Zénzèba pour une population totale de 2 023 habitants en 2006.
  4. Tatoukou regroupe administrativement et statistiquement les villages de Biou et Koulholé qui possèdent cependant leurs propres représentants villageois au conseil départemental et communal. Si Tatoukou a 516 habitants stricto sensu, l'ensemble des trois villages a une population totale de 2 199 habitants en 2006.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Émil Segda, « Drame de Yirgou: La compassion du président du Faso », Sidwaya, 6 janvier 2019.
  2. a et b [xls] Liste des villages du Burkina Faso - Recensement 2006 sur le site HDX–Open data Burkina Faso, consulté le 14 janvier 2019.
  3. [PDF] Carte sanitaire 2010, Ministère de la Santé, pp. 39-40, consulté le 26 février 2020.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]