Barry Mills

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mills.
Barry Mills
Nom de naissance Barry Byron Mills
Alias
The Baron
McB
Naissance (69 ans)
Windsor, Californie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Nationalité Américaine

Barry Mills, né le à Windsor, en Californie, est l'un des principaux chefs de l'Aryan Brotherhood (« Fraternité aryenne »), gang de détenus blancs des prisons américaines fondé en 1964 à la prison de San-Quentin en Californie pour répondre aux gangs de détenus noirs et latinos.

Biographie[modifier | modifier le code]

Barry Mills est incarcéré pour la première fois en 1967 pour vol de voiture[1]. Libéré en 1969 après un an et demi d'emprisonnement, il est de nouveau arrêté en 1970 pour vol à main armée[2]. Libéré en 1977 de la prison de San-Quentin après sept ans de détention, il est arrêté peu de temps après pour avoir organisé le braquage d'une banque à Fresno (Californie) : il est condamné à vingt ans de prison en 1978[2].

En 1979, alors qu'il purge sa peine au pénitencier d'Atlanta en Géorgie (USP Atlanta (en)), Barry Mills tue un détenu, John Sherman Marzloff[2]. Pour ce meurtre, il est condamné à la prison à vie.

En 1980, il devient l'un des trois membres de la « Commission fédérale » de la Fraternité aryenne, chargée de contrôler les activités illicites du gang[3].

Au cours des années 1980 et 1990, Barry Mills aurait commandité de nombreux assassinats en prison[4].

En 2006, lui et son complice Tyler Bingham (en) sont condamnés à la prison à vie pour meurtres, conspiration, racket et trafic de drogues. Il est depuis incarcéré à la prison de sécurité maximale de l'ADX Florence[5] au Colorado.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Michael Coit, « Windsor man called leader of prison gang », culteducation.com, 12 novembre 2002.
  2. a, b et c (en) John Lee Brook, « Blood In, Blood Out : The Violent Empire of the Aryan Brotherhood », crimemagazine.com, 2009.
  3. (en) United States District Court Central District of California (February 2002 Grand Jury) : « United States v. Barry Byron Mills » [PDF], FindLaw.com (en)
  4. (en) Christopher Goffard, « 4 Leaders of Aryan Brotherhood prison gang found guilty in O.C. », latimes.com, 30 juillet 2006.
  5. (en) Find an inmate : Barry Byron Mills – Register Number : 14559-116.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • John Lee Brook, Blood In, Blood Out : The Violent Empire of the Aryan Brotherhood, SCB Distributors, 2011. (ISBN 1900486806)
Articles de presse

Liens externes[modifier | modifier le code]