Barry Cooper

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Barry Cooper
Barry Cooper 1.jpg
Barry Cooper en juillet 2008.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Instrument
Orgue (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Barry Cooper, né le à Southend-on-Sea, est un musicologue, compositeur, organiste, britannique, spécialiste de Beethoven et éditeur du Beethoven Compendium ou « Dictionnaire Beethoven » dans sa traduction française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Westcliff-on-Sea (en) en Essex[1], Cooper étudie le piano et la composition dans son enfance, le conduisant à une bourse d'étude pour la Gordonstoun School et plus tard à l'University College d'Oxford[1], où il étudie avec l'organiste John Webster et obtient sa maîtrise en 1973 et son doctorat l'année suivante. Parmi ses compositions musicales il faut citer un oratorio, The Ascension[1].

Mais Barry Cooper est mieux connu pour ses livres sur Beethoven (notamment le Beethoven Compendium), ainsi que l'achèvement et la réalisation des fragments de la Symphonie nº 10 de Beethoven[2]. Ayant largement étudié les carnets de Beethoven et écrit un livre sur eux, Beethoven and the Creative Process, Cooper se sentait suffisamment en confiance pour identifier les esquisses pour les mouvements individuels de la symphonie et de mettre ensemble ceux pour le premier mouvement dans une unité musicalement satisfaisante. La réalisation a été enregistrée par la London Symphony Orchestra dirigé par Wyn Morris[3]. La partition a ensuite été révisée pour sa création publique en 1988, par le Royal Liverpool Philharmonic Orchestra, dirigé par Walter Weller. Plusieurs enregistrements de l'œuvre sont disponibles.

De 1974 à 1990, Barry Cooper enseigne à l'université d'Aberdeen[1], où il s'intéresse à la musique ancienne imprimée dans cette ville, ainsi qu'à la théorie de la musique du XVIIIe siècle Anglais. Il a également découvert de la musique française rare pour clavecin du XVIIe siècle, ainsi que l'un des plus anciens canons connu[1].

Récemment, il a réalisé une nouvelle édition des Sonates pour piano de Beethoven pour l'Associated Board of the Royal Schools of Music (ABRSM) qui comprend trois sonates supplémentaires[1]. Cooper a écrit l'apparat critique des sonates, détaillant les modifications apportées et les milliers de corrections.

Depuis 1990, Cooper est professeur, à l'université de Manchester. Outre les esquisses de Beethoven, Cooper enseigne l'histoire de la musique occidentale, l'édition, les compétences bibliographiques, l'harmonie et le contrepoint.

Écrits[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • (en) Barry Cooper, English solo keyboard music of the middle and late Baroque, New York, Garland, coll. « Outstanding dissertations in music from British universities », , 525 p. (ISBN 0824001915, OCLC 19321671)
  • Barry Cooper (trad. de l'anglais par Denis Collins), Dictionnaire Beethoven [« Beethoven compendium »], Lattès, coll. « Musiques et musiciens », , 614 p. (ISBN 978-2-7096-1081-0, OCLC 25167179)
  • (en) Barry Cooper, Beethoven and the creative process, Oxford, Clarendon Press, , 325 p. (ISBN 0198161638, OCLC 19625315)
  • (en) Barry Cooper, Beethoven's folksong settings : chronology, sources, style, Oxford, Clarendon Press, coll. « Oxford monographs on music », , 270 p. (ISBN 0198162839, OCLC 30026829)
  • (en) Barry Cooper, Beethoven, New York, Oxford University Press, coll. « Master musicians series », (réimpr. 2008), 438 p. (ISBN 0191567167, OCLC 646787844, lire en ligne)
  • (en) Barry Cooper, Child composers and their works : a historical survey, Lanham, Scarecrow Press, , 216 p. (ISBN 081086911X, OCLC 298670746)
  • (en) Barry Cooper, Beethoven : an extraordinary life, Londres, ABRSM Publishing, Ltd, , 170 p. (ISBN 1848494890, OCLC 857966493)

Articles[modifier | modifier le code]

  • (en) The Evolution of the First Movement of Beethoven's Waldstein Sonata, dans : Music and Letters, Vol. 58 (1977), p. 170–191
  • (en) Newly Identified Sketches for Beethoven's Tenth Symphony, dans : Music and Letters, Vol. 66 (1985), p. 9–18
  • (en) The composition of "Und spür' ich" in Beethoven's Fidelio, dans : The Music Review, Vol. 47 (1986/87), p. 231–237
  • (en) Beethoven's Portfolio of Bagatelles, dans : Journal of the Royal Musical Association, Vol. 112 (1987), p. 208–228
  • (en) The Ink in Beethoven's "Kafka" Sketch Miscellany, dans : Music and Letters, Vol. 68 (1987), p. 315–332
  • (en) The First Movement of Beethoven's Tenth Symphony: A Realization, dans : The Beethoven Newsletter, Vol. 3 (1988), p. 25–31
  • (en) The Clementi-Beethoven Contract of 1807: A Reinvestigation, dans : Muzio Clementi: Studies and Prospects, éd. de Roberto Illiano, Bologne 2002, p. 337–353
  • (en) The Arrival of Beethoven's 'Razumovsky' Quartets in Manchester, dans : Manchester Sounds, Vol. 5 (2005); p. 53–62
  • (en) The Amazing Early Works of Frederick Ouseley, dans : The Musical Times, Vol. 147 (2006), p. 49–58
  • (en) Beethoven's Uses of Silence, dans : The Musical Times, Vol. 152 (2011), p. 25-43

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f http://www.manchester.ac.uk/research/Barry.cooper/
  2. Publiée par Universal Edition en 1988, (OCLC 29960338).
  3. (en) Richard Wigmore, The New Grove Dictionary of Music and Musicians (édité par Stanley Sadie) : Morris, Wyn, Londres, Macmillan, seconde édition, 29 vols. 2001, 25000 p. (ISBN 9780195170672, lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]