Barrière de Clichy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Barrière Fructidor)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La barrière de Clichy est l'une des barrières d'octroi du mur des Fermiers généraux.

Situation[modifier | modifier le code]

Elle était installée sur l'emplacement de l'actuelle place de Clichy[1].

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Elle était ainsi nommée parce qu'elle servait de sortie pour aller au village de Clichy.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette barrière était ornée d'un bâtiment avec deux péristyles de six colonnes, et fut appelée, en 1793, durant la période révolutionnaire « barrière de Fructidor ».

Horace Vernet, La Barrière de Clichy.

En 1814, lors de la bataille de Paris, une partie de la Garde nationale parisienne, commandée par le maréchal Moncey, défendait la capitale de ce côté. Elle combattit avec la plus grande bravoure, et ne céda qu'après l'arrivée du message qui annonçait la capitulation de Paris.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Dans la peinture[modifier | modifier le code]

En 1820, Horace Vernet, un peintre célèbre pour ses tableaux militaires, représente un épisode de la campagne de France (1814), l’ultime épisode héroïque de la défense de la dernière barrière de Clichy attaquée par le contingent russe, le . Au centre du tableau, le maréchal Moncey donne ses ordres à l'orfèvre Claude Odiot, colonel de la Garde nationale de Paris, qui a commandé l'œuvre.

La Barrière de Clichy. Défense de Paris, le 30 mars 1814 fait partie des collections du musée du Louvre.

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Juan-Carlos Carmigniani et Jean Tranié, Napoléon. 1814, la campagne de France, Paris, Pygmalion-Gérard Watelet, 1989Document utilisé pour la rédaction de l’article.
  • Roger Dufraisse et Michel Kerautret, La France napoléonienne. Aspects extérieurs, Paris, Seuil, coll. « Points Histoire », 1999Document utilisé pour la rédaction de l’article.
  • Gunther Rothenberg, Atlas des guerres napoléoniennes. 1796-1815, Paris, Autrement, 2000Document utilisé pour la rédaction de l’article.
  • Jean Tulard (dir.), Dictionnaire Napoléon, Paris, Fayard, 1987Document utilisé pour la rédaction de l’article.
  • Jean Tulard (dir.), L’Histoire de Napoléon par la peinture, Paris, Belfond, 1991Document utilisé pour la rédaction de l’article.
  • Extrait de la nomenclature officielle des voies de ParisDocument utilisé pour la rédaction de l’article.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]