Barret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barret (homonymie).

Barret
Barret
L'église romane Saint-Pardoux
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente
Arrondissement Cognac
Canton Charente-Sud
Intercommunalité Communauté de communes des 4B - Sud-Charente
Maire
Mandat
Dominique Chatellier
2014-2020
Code postal 16300
Code commune 16030
Démographie
Gentilé Barretois
Population
municipale
1 014 hab. (2015 en augmentation de 12,04 % par rapport à 2010)
Densité 45 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 29′ 24″ nord, 0° 12′ 14″ ouest
Altitude Min. 34 m
Max. 127 m
Superficie 22,37 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Charente

Voir sur la carte administrative de la Charente
City locator 14.svg
Barret

Géolocalisation sur la carte : Charente

Voir sur la carte topographique de la Charente
City locator 14.svg
Barret

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Barret

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Barret

Barret est une commune du sud-ouest de la France située dans le département de la Charente (région Nouvelle-Aquitaine).

Ses habitants sont appelés les Barretois et les Barretoises[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Barret est une commune du sud-ouest de la Charente, limitrophe de la Charente-Maritime, située à 4 km à l'ouest de Barbezieux.

Elle est à 8 km d'Archiac, 24 km de Cognac et 33 km d'Angoulême[2].

La route principale est la D 731 de Chalais à Cognac, entre Barbezieux et Archiac, qui passe à 500 m du bourg.

La commune est aussi traversée par des routes départementales de moindre importance. La D 38, de Baignes à Lachaise et Saint-Palais-du-Né traverse la commune du nord au sud et passe au bourg. La D 44 de Barbezieux à Lignières-Sonneville traverse le nord-est de la commune, et la D 90 la rejoint depuis le bourg[3].

Hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

La commune comporte de nombreux hameaux et lieux-dits.

Le bourg proprement dit où est située l'église est relativement petit. Le hameau chez Verdois le juxtaposant accueille la mairie.

Il y a aussi chez Loiseau, chez Gaschet, les Rousses, Font Gareau, les Bruns, chez Guyon, chez Babœuf, le Pas des Tombes, Font Giraud, chez Bourreau, etc.[3]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Barret
Lachaise Lagarde-sur-le-Né
Saint-Eugène
(Charente-Maritime)
Barret Barbezieux-Saint-Hilaire
Guimps Montmérac

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La commune est occupée par le Campanien (Crétacé supérieur), calcaire crayeux, qui occupe une grande partie du Sud Charente et du Cognaçais et a donné son nom à la Champagne charentaise[4]. Le bourg est adossé à deux collines couvertes d'argiles et galets du Tertiaire[5],[6],[7].

Article connexe : Géologie de la Charente.

Le point culminant de la commune est à une altitude de 127 m, situé sur la colline au sud-ouest du bourg (borne IGN). Le point le plus bas est à 34 m, situé en limite nord au Pas des Tombes. Le bourg, situé dans un renfoncement de la colline, est à 75 m d'altitude[3].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le Trèfle, affluent de la Seugne et sous-affluent de la Charente, coule d'est en ouest et arrose le sud de la commune.

Deux petits affluents du , autre affluent de la Charente qui passe au nord, passent en limite de commune : le ruisseau des Fontaines Blanches à l'ouest, et le ruisseau de chez Mathé à l'est, qui descend de Barbezieux. On trouve aussi quelques petites retenues d'eau et des sources comme la Font Chaude et la Font Mort à l'est, la Fontaine Sainte au sud-ouest[3].

Climat[modifier | modifier le code]

Article connexe : Climat de la Charente.

Comme dans les trois quarts sud et ouest du département, le climat est océanique aquitain.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme a peu évolué car une forme ancienne est Barretum en 1239[8].

Barret peut être un sous-dérivé de *barr-, nom de lieu gaulois qui signifie hauteur[9], mais Barret n'est pas sur une hauteur.

Le nom de personne Barret peut aussi être l'origine du nom de lieu, car on compte quatre chez Barret en Charente (nom de famille d'origine basque); mais les noms de lieux-dits composés avec « chez », fréquents en Charente, datent du XVIe siècle[10] et ne remontent pas avant le XIVe siècle[11],[Note 1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les registres paroissiaux ne remontent pas au-delà de l'année 1705.

Au début du XXe siècle, Barret était le siège d'une perception. Il y avait deux moulins, dont l'un était la propriété d'une coopérative.

Entre 1895 et 1939, la commune était aussi desservie par une gare des Chemins de fer économiques des Charentes, petite ligne ferroviaire d'intérêt local à voie métrique de Barbezieux à Archiac et Pons[12].

Administration[modifier | modifier le code]

La mairie de Barret
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
depuis 2001 en cours Dominique Chatellier SE Commercial
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[13]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[14].

En 2015, la commune comptait 1 014 habitants[Note 2], en augmentation de 12,04 % par rapport à 2010 (Charente : +0,58 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
1 1821 0311 1681 2421 2861 2471 3431 3371 302
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
1 2611 2571 1981 1421 066970933920914
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
935923834856848797731732747
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2015
7508108629518668658991 0031 014
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Barret en 2007 en pourcentage[17].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90  ans ou +
0,4 
8,8 
75 à 89 ans
13,5 
18,3 
60 à 74 ans
14,6 
25,8 
45 à 59 ans
28,0 
17,4 
30 à 44 ans
19,5 
14,8 
15 à 29 ans
10,5 
14,6 
0 à 14 ans
13,5 
Pyramide des âges du département de la Charente en 2007 en pourcentage[18].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90  ans ou +
1,6 
8,2 
75 à 89 ans
11,8 
15,2 
60 à 74 ans
15,8 
22,3 
45 à 59 ans
21,5 
20,0 
30 à 44 ans
19,2 
16,7 
15 à 29 ans
14,7 
17,1 
0 à 14 ans
15,4 

Économie[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

La viticulture est une activité importante de Barret, qui est située en Petite Champagne, dans la zone d'appellation d'origine contrôlée du cognac[19].

Certains producteurs vendent cognac, pineau des Charentes et vin de pays à la propriété.

Équipements, services et vie locale[modifier | modifier le code]

La salle des fêtes

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'école est un regroupement pédagogique intercommunal entre Barret et Lachaise. Barret accueille l'école primaire, chez les Goys, et Lachaise l'école élémentaire[20].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Croix du cimetière
Article détaillé : Église Saint-Pardoux de Barret.
  • La croix située au fond du cimetière daterait du XIe siècle. Elle est aussi classée monument historique depuis 1990[23].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La zone des noms de lieux-dits en « chez » remonte depuis la Charente-Maritime vers le nord-est de la France (Jura) par une large bande. C'est en Charente, et particulièrement dans le canton de Saint-Amant-de-Boixe, que ces toponymes sont les plus fréquents (réf. Duguet).
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site habitants.fr, « Les gentilés de Charente », (consulté le 22 mars 2014)
  2. Distances orthodromiques prises sous ACME Mapper
  3. a, b, c et d Carte IGN sous Géoportail
  4. Michel Vigneaux, Aquitaine occidentale, Masson, , 223 p. (ISBN 2-2254-1118-2, lire en ligne), p. 48, 79
  5. Carte du BRGM sous Géoportail
  6. Visualisateur Infoterre, site du BRGM
  7. [PDF] BRGM, « Notice de la feuille de Barbezieux », sur Infoterre, (consulté le 30 novembre 2011)
  8. Archives historiques de la Saintonge et de l'Aunis, Cartulaire du prieuré Notre-Dame de Barbezieux, , 426 p. (lire en ligne), p. 207
  9. Georges Dottin, La langue gauloise, , 381 p. (lire en ligne)
  10. Jean Talbert, Origine des noms de lieux, 1928
  11. Jacques Duguet, Noms de lieux des Charentes, éd. Bonneton, , 232 p. (ISBN 2-86253-185-5, présentation en ligne), p. 184-185
  12. Jules Martin-Buchey, Géographie historique et communale de la Charente, édité par l'auteur, Châteauneuf, 1914-1917 (réimpr. Bruno Sépulchre, Paris, 1984), 422 p., p. 73
  13. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  14. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  17. « Evolution et structure de la population à Barret en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 juillet 2010)
  18. « Résultats du recensement de la population de la Charente en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 29 juillet 2010)
  19. [PDF] Union générale des viticulteurs pour l'AOC Cognac, « Liste des communes par circonscriptions », (consulté le 5 décembre 2015)
  20. Site de l'inspection académique de la Charente
  21. « Église Saint-Pardoux », notice no PA00104241, base Mérimée, ministère français de la Culture
  22. « Église Saint-Pardoux (notice) », notice no IA00041388, base Mérimée, ministère français de la Culture
  23. « Croix de l'ancien cimetière », notice no PA00104240, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]