Barrage de Lavalette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne un barrage édifié en Haute-Loire. Pour celui situé en Corrèze, voir barrage de la Valette.
Barrage de Lavalette
Laval barr.JPG
Géographie
Localisation
Coordonnées
Cours d'eau
Objectifs et impacts
Vocation
Eau potable /
hydroélectricité
Date de mise en service
1914
Barrage
Type
Hauteur
(lit de rivière)
60 m
Longueur
505 m
Épaisseur en crête
m
Épaisseur à la base
45 m
Réservoir
Volume
41 millions de
Localisation sur la carte de Haute-Loire
voir sur la carte de Haute-Loire
Arch dam 12x12 s.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Arch dam 12x12 s.svg

Le barrage de Lavalette est situé sur la commune de Lapte (Haute-Loire), 15 km à l'est d'Yssingeaux. Il est à égale distance du Puy-en-Velay et de Saint-Étienne (Loire). Le lac de Lavalette dispose d'une base nautique.

Historique[modifier | modifier le code]

L'ouvrage, qui a pris la suite du Gouffre d'Enfer (1866) et Pas de Riot (1878)[1], obsolètes et trop petits (1 million de m3 chacun), est le principal pourvoyeur en eau potable de l'agglomération stéphanoise[2],[3].

Mis en eau dans les années 1910, le mur est rehaussé de 8 m après la Seconde Guerre mondiale, faisant passer la capacité du réservoir de 5,5 à plus de 40 millions de m3[4].

Après les crues du Lignon les 20 et 21 septembre 1980, une 4e et dernière vanne a été installée.

Description de l'aménagement[modifier | modifier le code]

Le barrage, de type poids, formant un déversoir en saut à ski dans la partie médiane est couronné par une route. Le volume de maçonnerie qui le constitue est de 180 000 m3. La partie ancienne est construite en maçonnerie de moellons au mortier de chaux, la surélévation a été exécutée en béton de ciment. D'une hauteur de 60 m, le barrage de Lavalette a 45 m d'épaisseur à la base et 4 m au sommet. Sa longueur de crête atteint 505 m. La capacité du réservoir actuel atteint 40 millions de m3 environ.

L'évacuation des crues est assurée par quatre vannes secteurs.

Fonctions[modifier | modifier le code]

Le barrage est destiné à alimenter en eau potable la ville de Saint-Étienne. L'eau transite par le barrage de la Chapelette, plus modeste, avant d'être acheminée au lieu de consommation via conduite forcée[5].

Lavalette produit également de l'électricité[3] à l'usine hydro-électrique de Versilhac.

Enfin, le lac recèle une base nautique dans laquelle de la voile peut être pratiquée[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bassin du Furan.
  2. Il est d'ailleurs propriété de la ville.
  3. a et b http://www.saint-heand.fr/Le-Barrage-de-Lavalette.html
  4. http://www.stephanoise-eaux.fr/index.php?page=cadre1-2.php&article=ressources_eau&ss_menu=histoire&nom_menu=Origine&ss_menu2=8
  5. Longue de plus de 30 km et aboutissant au sud de St-Étienne, succède à l'aqueduc du Lignon en 1976. Le tube est nettement visible dans la vallée de l'Ondaine, vers Le Chambon-La Ricamarie.
  6. http://bvlavalette.free.fr/index.php