Barrage de Banqiao

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Barrage de Banqiao
Banqiaomap.png
Localisation du barrage de Banqiao.
Géographie
Pays
Province
Coordonnées
Cours d'eau
Ru
Objectifs et impacts
Vocation
contrôle de crues
Date du début des travaux
1986
Date de la fin des travaux
1993
Barrage
Hauteur
(lit de rivière)
50,5 m
Longueur
3 720 m
Réservoir
Altitude
111 m
Volume
675 millions de
Centrale(s) hydroélectrique(s)
Débit d'équipement
15 000 m³/s

Le barrage de Banqiao (en chinois simplifié : 板桥水库大坝 ; en chinois traditionnel : 板橋水庫大壩 ; en pinyin : Bǎn qiáo Shuǐ kù Dà bà) est un barrage érigé sur la rivière Ru, un affluent du Huai He, près de Zhumadian, dans la province du Henan, en République populaire de Chine.

Construction[modifier | modifier le code]

La construction était en réponse à deux inondations importantes du bassin de la rivière Huai, en 1949 et 1950, elle commence sur la rivière Hu en avril 1951, avec l'aide de consultants soviétiques[1]. Il y avait peu de données hydrologiques de la région au moment de la conception du barrage et a été achevé en 1952.

Suite à la grande inondation de la rivière Huai de 1954, les barrages en amont et le barrage de Banqiao sont agrandit et consolidé. Celui de Banqiao est élevé de 3 mètres. la capacité du réservoir est alors de 492 million m³ dont 375 million m³ dédiés au réservoir d’inondations. Construit en argile, la hauteur du barrage est alors de 24,5 mètres et d'une capacité de débit de 1 742 m³/s.

Rupture en 1975[modifier | modifier le code]

En , lors du passage du Typhon Nina (en). La zone du barrage fût la plus touchée par les pluies de ce typon avec une pluviométrie de 1 631 mm, dont 830 mm qui tombèrent en six heures[2]. Ce fût le record des précipitations jamais enregistré sur la région[3]. Ce barrage, puis par effet de levier, 61 autres barrages de la province ont rompu[4], ou ont été détruits intentionnellement[réf. nécessaire]. Selon le Département d'hydrologie de la Province de Henan, 85 600 personnes moururent directement à cause de l'inondation et 145 000 autres durant les épidémies et la famine qui suivirent (nombre total de décès autour de 230 000-240 000)[5],[6],[7],[8],[9]. 5 960 000 bâtiments furent détruits et 11 millions d'habitants furent touchés. La rupture du barrage de Banqiao a causé plus de victimes que n'importe quelle autre rupture de barrage.[réf. nécessaire]

La plupart des barrages qui se sont effondrés lors de cette catastrophe ont été construits avec l'aide d'experts de l'Union soviétique ou lors du Grand Bond en avant chinois[5],[6],[7],[10],[11]. La rupture du barrage a eu lieu pendant la révolution culturelle chinoise lorsque la plupart des gens étaient occupés avec la « révolution »[5].

Le Parti communiste chinois (PCC) ainsi que le gouvernement chinois ont ensuite caché les détails de la catastrophe jusqu'aux années 1990, lorsque l'ouvrage les « Grandes inondations dans l'histoire de la Chine » (中国历史大洪水) ont révélé une partie de l'information au public pour la première fois[6],[7],[11]. Le livre a été préfacé par Qian Zhengying (钱正英), qui a été ministre des ressources en eau dans les années 1970 et 1980[7].

Après être longtemps resté secret, le bilan humain de cette catastrophe a été rendu public en 2005 (nombre officiel de morts: 26 000)[5],[7],[12]. En mai 2005, la panne du barrage de Banqiao a été classée n ° 1 dans « The Ultimate 10 Technological Disasters » du monde par Discovery Channel (the Ultimate 10 Show), devançant la catastrophe nucléaire de Tchernobyl[5],[7],[13],[14].

Reconstruction en 1986[modifier | modifier le code]

Le barrage a été reconstruit en 1986.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Thayer Watkins, « The Catastrophic Dam Failures in China in August 1975 », San Jose State University (consulté le 25 novembre 2013)
  2. (zh) « 758大暴雨 » [archive du ], 华东师范大学,‎ (consulté le 19 juillet 2010)
  3. « FIFTH INTERNATIONAL WORKSHOP on TROPICAL CYCLONES — 5.1.3 Examples of Devastating Tropical Cyclones », sur NOAA's Atlantic Oceanographic and Meteorological Laboratory (États-Unis)
  4. (en) « After 30 years, secrets, lessons of China's worst dams burst accident surface », sur Le Quotidien du peuple (en anglais),
  5. a b c d et e (zh) « 1975年那个黑色八月(上)(史海钩沉) » [archive], sur Renmin Wang (consulté le 25 mars 2020)
  6. a b et c « 230,000 Died in a Dam Collapse That China Kept Secret for Years », sur OZY, (consulté le 25 mars 2020)
  7. a b c d e et f (zh) « 75年河南水灾:滔天人祸令十万人葬身鱼腹 », sur Phoenix New Media (凤凰网) (consulté le 25 mars 2020)
  8. « The Catastrophic Dam Failures in China in August 1975 », sur Université d'État de San José (consulté le 9 juillet 2020)
  9. (en) « Dam Failure and Flood Event Case History Compilation », sur U.S. Department of the Interior Bureau of Reclamation
  10. (zh) « 1975年那个黑色八月(下)(史海钩沉) » [archive], sur Renmin Wang (consulté le 25 mars 2020)
  11. a et b (en) « The Forgotten Legacy of the Banqiao Dam Collapse », sur International Rivers (consulté le 25 mars 2020)
  12. « People's Daily Online -- After 30 years, secrets, lessons of China's worst dams burst accident surface », sur en.people.cn (consulté le 31 mai 2019)
  13. « Ecologists dread new dam boom - GlobalTimes », sur www.globaltimes.cn (consulté le 25 mars 2020)
  14. « 75·8板桥水库溃坝 20世纪最大人类技术灾难 », sur Phoenix New Media (凤凰网) (consulté le 25 mars 2020)