Aller au contenu

Barolo (DOC)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Barolo (DOC)
DOCG Barolo
Décret d’appellation  
Date de parution au Journal officiel italien ,n° 21
Rendement (raisin/hectare) 80 q
Rendement moût 65,0 %
Taux d’alcool naturel du raisin 12,5 %
Taux d’alcool minimum du vin 13,0 %
Résidu sec minimum 23,0 ‰
Cépages autorisés

Source: Ministère agricole italien

Le barolo, « roi des vins, vin des rois »[1], est un vin italien du Piémont, dont le nom vient de la commune de Barolo. Le cépage principal de l'appellation est le nebbiolo.

Type de vin

[modifier | modifier le code]

Les barolos présentent beaucoup de similitudes avec la classification et la vinification des vins de Bourgogne.

Encépagement

[modifier | modifier le code]

Ils sont normalement issus d'un cépage unique (100 % nebbiolo).

Appellations communales

[modifier | modifier le code]

Les appellations communales sont Barolo (c’est-à-dire barolo issu de la zone d'appellation entourant le village de Barolo), La Morra, Monforte d'Alba, Castiglione Falletto et Serralunga d'Alba, toutes situées dans la province de Coni.

Les barolos ne sont pas classés en « premier cru » et « grand cru » à la façon bordelaise ou bourguignonne mais la notion de cru est bien présente. À titre d'exemple, deux crus de Monforte d'Alba sont Sori Ginestra et Bussia.

Vinification

[modifier | modifier le code]

La durée minimale d'élevage est fixée à 24 mois, dont au minimum 18 mois sous bois.

Production, commercialisation, consommation

[modifier | modifier le code]

Il est rarement planté au-delà de 250 ou 300 mètres d'altitude sous peine de ne pas mûrir[2].

Le barolo compte 1 200 propriétaires sur 2 100 hectares : beaucoup n'exploitent que de très petites surfaces[3].

Le vin a une grande aptitude au vieillissement.

Ce vin se marie bien avec des viandes rouges en sauce, viandes braisées, gibier à poil et avec des plats à base de champignons.

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. Vins d'Italie, Barolo
  2. Jacques Dupont, « Les vins mythiques - 6. Barolo : hommage aux Conterno », Le Poin, vin,‎ (lire en ligne)
  3. Jérôme Gautheret, « Dans le Piémont, le barolo fait des merveilles », Le Monde, supplément le Monde des vins,‎ , p. 9.

Bibliographie

[modifier | modifier le code]

Liens externes

[modifier | modifier le code]