Barjac (Lozère)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Barjac
Barjac (Lozère)
Le village et l'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lozère
Arrondissement Mende
Intercommunalité Communauté de communes Cœur de Lozère
Maire
Mandat
Francis Bergogne
2020-2026
Code postal 48000
Code commune 48018
Démographie
Gentilé Barjacois
Population
municipale
751 hab. (2017 en augmentation de 6,68 % par rapport à 2012)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 30′ 19″ nord, 3° 24′ 41″ est
Altitude Min. 650 m
Max. 1 212 m
Superficie 29,92 km2
Élections
Départementales Canton de Bourgs sur Colagne
Législatives Circonscription de la Lozère
Localisation
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
Voir sur la carte administrative de la région Occitanie
City locator 14.svg
Barjac
Géolocalisation sur la carte : Lozère
Voir sur la carte topographique de la Lozère
City locator 14.svg
Barjac
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Barjac
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Barjac

Barjac est une commune française, située dans le département de la Lozère en région Occitanie. Ses habitants sont appelés les Barjacois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Barjac est une commune située au confluent du Lot et de la Ginèze, entre Mende et Chanac en contrebas du causse de Changefège.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce territoire fut au Moyen Âge le siège de la baronnie de Cénaret, la plus petite des huit baronnies du Gévaudan. Son territoire s'étendait jusque dans les gorges du Tarn.

Le 31 décembre 2016, Barjac se retire de la communauté de communes du Pays de Chanac et intègre la communauté de communes Cœur de Lozère[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires de Barjac
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2008 Paul Labeaume    
2008 En cours Francis Bergogne    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4].

En 2017, la commune comptait 751 habitants[Note 1], en augmentation de 6,68 % par rapport à 2012 (Lozère : -0,37 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0719109419281 0079951 028903856
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
819835765754761883836806767
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
806752677597604555564505432
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
442399411445557598641647653
2013 2017 - - - - - - -
726751-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'ancienne gare de Barjac.

Sur le Truc de Castel-Viel, qui domine Barjac, s'élevait naguère le premier château des barons de Cénaret, ainsi qu'un deuxième en contrebas. Ils furent démolis en 1597 sur ordre du duc de Ventadour. Les pierres ont servi à édifier les bases du village de Cénaret. Aujourd'hui il ne reste rien des vestiges.

Notre-Dame de Cénaret : en l'année 1856, des pluies diluviennes s’abattirent sur tout le pays et provoquèrent des inondations très importantes. Un glissement de terrain eu lieu en contrebas du village de Cénaret, emportant avec lui le petit hameau de Fouriès. Heureusement aucune victime ne fut déplorée. À l'initiative de prêtres de la paroisse et avec quelques souscriptions, il fut érigée cette statue afin de protéger le village.

Autres monuments intéressants : l'église Saint-Vérant, dans le centre du village et l'ancienne gare de Barjac.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]