Bargyte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bargyte[1], Bargyle[2], Bargylus[3], Bargyllis[4], Bargylios[5] ou Bargylos[6] serait, selon une légende rattachée à la mythologie grecque, un compagnon de Bellérophon qui l'assistait lors de son combat contre la Chimère, alors que le héros chevauchait Pégase. Lors du combat contre la Chimère, Bargyte aurait tenté de s'approprier le cheval ailé Pégase, qui se serait défendu[4] et l'aurait blessé d'une ruade dans le ventre, si gravement qu'il en serait mort[2],[1],[5]. En son honneur comme pour immortaliser sa mémoire, Bellérophon aurait fondé la ville de Bargyle[2] ou Bargyla[3], en Carie[1].

Il semblerait que cette légende ait été connue dans la région de Carie[5]. Une autre version, dépourvue d'aspects fantastiques, fait de Pégase un fidèle lieutenant (bien humain) de Bellérophon, qui aurait tué Bargylos d'un coup de pied dans le ventre[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Odolant-Desnos 1855, p. 97
  2. a, b et c Michaud 1832, p. 405
  3. a et b Noël 1815, p. 103
  4. a et b Girardet 1788, p. 168
  5. a, b et c Laumonier 1958, p. 205
  6. a et b Morié 1904, p. 268

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • P Alexis Girardet, Nouveau système sur la mythologie, chez J. B. Capel, , 308 p. (lire en ligne)
  • François-Joseph-Michel Noël, Abrégé de la mythologie universelle ou dictionnaire de la fable, Le Normant, , 661 p. (lire en ligne)
  • Louis Gabriel Michaud, Biographie universelle, ancienne et moderne, ou Histoire, par ordre alphabétique, de la vie publique et privée de tous les hommes qui se sont fait remarquer par leurs écrits, leurs actions, leurs talents, leurs vertus ou leurs crimes, vol. 53, Michaud Frères, (lire en ligne)
  • Joseph-Jacques Odolant-Desnos, Mythologie pittoresque ou histoire méthodique universelle des faux dieux de tous les peuples anciens et modernes, E. Picard, , 549 p. (lire en ligne), p. 97-98
  • Louis J. Morié, Les civilisations africaines: Histoire de l'Éthiopie (Nubie et Abyssinie) depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, vol. 1, A. Challamel, (présentation en ligne)
  • Alfred Laumonier, Les Cultes indigènes en Carie, vol. 188, École française d'Athènes, , 790 p. (présentation en ligne)