Barbarigo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Armes de la famille Barbarigo

La famille Barbarigo fut une famille noble de Trieste, venue habiter à Venise dès sa création. Elle possèda la localité de Muggia en Istrie. Ils adoptèrent le nom de famille de Barbarigo, après qu'un Arrigo, ayant battu les Sarrasins en 880, forma une couronne faite de leurs barbes, et revint triomphalement, ainsi vêtu, aux lari paternels. Venus à Venise, ils y fondèrent avec les Jubanici l'église Santa Maria Zobenigo. Ils fondèrent ou restaurèrent d'autres églises, et produisirent deux évêques, un patriarche de Venise et trois cardinaux, parmi lesquels le bienheureux Gregoire, qui naquit à Santa Maria Zobenigo et qui en 1691 renonça à l'honneur de la tiare penchée sur sa tête. La famille produit aussi deux frères doges et, parmi de nombreux guerriers, citons Augustin, qui fit des étincelles dans la bataille de Lépante dans laquelle, touché par une flèche dans l'œil, il mourut jubilant à la vue du massacre ennemi. Cette famille s'est fait remarquer par ses richesses et par les charges qu'elle a occupée à Venise.

  • Marco et Agostino furent doge de Venise en 1485 et 1486 ;
  • Giovanni fut capitaine de vaisseau pendant la guerre de Chioggia, premier jamais à monter un canon sur un navire ; il devint procurateur de Saint-Marc à son retour ;
  • un autre Augustin dont le corps quasi intact est exposé au clocher des Chartreux, fut provéditeur général de l'armée à Lépante en 1571 lorsqu'il fut terrassé par une flèche empoisonnée ;
  • Angelo, évêque de Vérone fut créé en 1408 cardinal par Grégoire XII, pape vénitien ;
  • Grégoire fut créé cardinal par Alexandre VII en 1660 ;
  • Jean-François (Giovanni Francesco), neveu de Grégoire, né en 1658, mort en 1730, évêque de Vérone, cardinal de Padoue,
  • Marc-Anoinre (Marcantoni), cousin de grégoire, né en 1640, mort en 1706, archevêque de Corfou en 1684, fut créé cardinal par Innocent XI.

L'arme des Barbarigo se compose d'argent à une bande d'azur, chargé de trois lionceaux d'or, la bande accompagnée de six barbes de sable, trois de chaque côté.

Architecture[modifier | modifier le code]

Palais Barbarigo sur le Grand Canal

Sources[modifier | modifier le code]

  • Dizionario Storico-Portatile Di Tutte Le Venete Patrizie Famiglie, G.Bettinelli, Venezia, 1780.
  • Nouvelle relation de la Ville et République de Venise, Casimir Freschot, Utrecht, 1709, éd.Guillaume Van Poolsum.
  • Repertorio Genealogico delle Famiglie confermate nobili e dei titolati nobili esistenti nelle provincie Venete, Francesco Schröder, Venise, 1830, typografia Alvisopoli.
  • Saggio sulla Storia Civile, Politica, Ecclesiastica e sulla Corografia e Topografia degli Stati della Reppublica di Venezia ad uso della Nobile e Civile Gioventù, Ab. D. Cristoforo Tentori Spagnuolo, Venise, Éd. Giacomo Storti, 1785.
  • Volume 26 du Dictionnaire d'orfèvrerie, de gravure et de ciselure chrétiennes., Jacques Rémi A. Texier, 1854.