Barbara Taylor Bradford

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Barbara Taylor Bradford
Nom de naissance Barbara Taylor
Naissance
près de Leeds (Angleterre)
Activité principale
Distinctions
officier de l'ordre de l'Empire britannique (OBE)
Auteur
Langue d’écriture anglais
Genres

Barbara Taylor Bradford, née Barbara Taylor le près de Leeds en Angleterre, vivant aux États-Unis d'Amérique, est un écrivain, auteur de fictions vendues à des millions d'exemplaires dans de nombreux pays, Elle signe également quelques ouvrages de décoration et des livres à caractère religieux à destination des enfants non traduits.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfant unique de Frida et Winston Taylor, elle commence à écrire tôt : à l'âge de 10 ans, elle vend sa première histoire à un journal pour enfants[1].

Secrétaire, puis journaliste au Yorkshire Evening Post à 18 ans, elle tient, 2 ans plus tard, une chronique de décoration dans le magazine londonien Woman's Own[2]. Elle publie plusieurs ouvrages sur la mode et la décoration d'intérieur[1],[3].

Elle habite New York depuis son mariage avec le producteur américain Robert Bradford en 1963[4] et, en 1992, devient citoyenne américaine.

En 2005, paraît sa biographie par Piers Dudgeon[5],[6].

Elle reçoit la distinction d'officier de l'ordre de l'Empire britannique (OBE) en 2007.

Sa fortune est estimée à 188 millions de livres sterling[7].

Ses archives couvrant la période 1940-2013 sont versées à la bibliothèque de l'Université de Leeds[8].

Œuvres[modifier | modifier le code]

La plupart des livres de Barbara Taylor Bradford sont des romans mettant en scène un personnage féminin cherchant - et trouvant - fortune et accomplissement, malgré des vents contraires. Ces livres sont des sagas familiales plus que des romances à proprement parler. 29 sont considérés comme des best-sellers[9].

Le premier d'entre eux, A woman of substance (L'espace d'une vie), édité en français chez Belfond, est paru en 1979 et réalise une vente de plus de 30 millions d'exemplaires.

Plus de 88 millions d'exemplaires de ses romans sont vendus dans le monde, en 40 langues[10]. Dix d'entre eux sont portés à l'écran en téléfilms ou mini-séries[11].

Barbara Taylor Bradford écrit également des livres destinés aux enfants relatant des passages de la Bible.

Titres[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Série : Emma Harte[modifier | modifier le code]

  • L'espace d'une vie, Belfond, 1980 (A woman of substance, 1979)
  • Accroche-toi à ton rêve, Belfond, 1986 (Hold the dream, 1985)
  • L'héritage d'Emma Harte, Belfond, 1989 (To be the best, 1988)
  • Le secret d'Emma Harte, Presses de la Cité, 2004 (Emma's secret, 2003)
  • Les héritières d'Emma Harte, Presses de la Cité, 2005 (Unexpected blessings, 2005)
  • La succession d'Emma Harte, Presses de la Cité, 2006 (Just rewards, 2005)
  • L'amour pour seule loi, Presses de la Cité, 2010 (Breaking the rules, 2009)

Série : Deravenel[modifier | modifier le code]

  • La Dynastie Ravenscar, Presses de la Cité, 2007 (The Ravenscar dynasty, 2007)
  • Les héritiers de Ravenscar, Presses de la Cité, 2008 (Heirs of Ravenscar, ?)
  • Le Défi d'Elizabeth, Presses de la Cité, 2009 (Being Elizabeth, 2008)

Série : Cavendon Hall[modifier | modifier le code]

  • La splendeur de Cavendon Hall, Presses de la Cité, 2014 (Cavendon Hall, 2014)
  • Les femmes de Cavendon, Presses de la Cité, 2015 (The Cavendon Women, 2015)
  • L'héritage de Cavendon, Presses de la Cité, 2016 (The Cavendon Luck, 2016)
  • L'ultime secret de Cavendon, Presses de la Cité, 2018 (Secrets of Cavendon, 2017)

Romans hors série[modifier | modifier le code]

  • Les voix du cœur, Belfond, 1983
  • Quand le destin bascule, Belfond, 1987
  • Les femmes de sa vie, Presses de la Cité, 1991
  • Jamais je n'oublierai, Belfond, 1992
  • Angel mon amour, Belfond, 1993
  • A force d'aimer, Albin Michel, 1995
  • L'amour est ailleurs, Presses de la Cité, 1997
  • Passions dangereuses, Albin Michel, 1996
  • Pour que triomphe la vie, Albin Michel, 1997
  • Un amour secret, Albin Michel, 1997
  • Pouvoir d'une femme, Albin Michel, 1998
  • Un soudain mouvement de cœur, Albin Michel, 1999
  • Là où la vie t'appelle, Albin Michel, 2001
  • Le secret de Katie Byrne, Presses de la Cité, 2002
  • Trois semaines à Paris, Presses de la Cité, 2003
  • Les pièges de l'amour, Presses de la Cité, 2011
  • Lettre d'une étrangère, Presses de la Cité, 2012
  • Les images du passé, Presses de la Cité, 2013

Décoration d'intérieur[modifier | modifier le code]

  • Luxury Designs for Apartment Living, Doubleday, 1981
  • The Complete Encyclopedia of Homemaking Ideas, Meredith Press [1968]
  • How to Solve your Decorating Problems, Simon and Schuster, c1976

Autres[modifier | modifier le code]

  • Children's stories of Jesus from the New Testament, Lion Press [c1966]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Barbara Taylor Bradford », sur IMDb (consulté le 19 mars 2016).
  2. (en-GB) « First class female », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne).
  3. (en) « Barbara TAYLOR BRADFORD », sur www.pressesdelacite.com (consulté le 19 mars 2016).
  4. (en) jay macdonald, « Fame & Fortune: Barbara Taylor Bradford (Page 1 of 4) », sur www.bankrate.com, (consulté le 18 mars 2016).
  5. (en) Piers Dudgeon, The Woman of Substance: The Secret Life That Inspired the Renowned Storyteller Barbara Taylor Bradford, St. Martin's Press, 2014 (1re publication 2005) (ISBN 978-1-4668-6270-8, lire en ligne).
  6. (en) Sophie Harrison, « Empress of Romance », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne).
  7. (en) Kathryn Spencer, « 'I’m 81 – and I know I look much younger' Barbara Taylor Bradford talks age and her life », sur Express.co.uk, (consulté le 18 mars 2016).
  8. (en) « Barbara Taylor Bradford Archive - Leeds University Library », sur library.leeds.ac.uk (consulté le 19 mars 2016).
  9. (en) « Barbara Taylor Bradford », sur Goodreads (consulté le 19 mars 2016).
  10. (en-GB) Rosanna Greenstreet, « Q&A: Barbara Taylor Bradford », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne).
  11. (en) « Barbara Taylor Bradford | LibraryThing », sur www.librarything.com (consulté le 19 mars 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]