Barbara Polla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Barbara Polla
Illustration.
Barbara Polla en 2013.
Fonctions
Conseillère nationale
Législature 46e
Groupe politique Libéral (L)
Commission CTT
Prédécesseur Jean-Michel Gros
Successeur Martine Brunschwig Graf
Députée au Grand Conseil du canton de Genève
Législature 53e et 54e
Conseillère municipale à Genève
Biographie
Nom de naissance Barbara S. Polla-Imhoof[réf. nécessaire]
Date de naissance (71 ans)
Lieu de naissance Genève (Suisse)
Nationalité Suisse
Parti politique Parti libéral suisse (PLS)
Diplômée de Université de Genève
Profession Médecin, galeriste, écrivain

Barbara Polla, née le à Genève (originaire du même lieu), est une médecin, galeriste, écrivaine et une personnalité politique suisse, membre du Parti libéral jusqu'en 2007.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née Imhoof[1] le 7 mars 1950 à Genève et originaire du même lieu[2], Barbara Polla est la fille de la peintre AMI (Anne-Marie Imhoof, née Lauterburg) et d’un philhellène passionné, Rodolphe Imhoof, enseignant d'allemand. Elle a un frère aîné de trois ans, prénommé comme son père, qui suit la carrière diplomatique et devient notamment ambassadeur de Suisse au Costa Rica[3] puis en Thaïlande[4]. Elle a également un frère cadet, Stefan, devenu professeur d'allemand et de philosophie[5].

Elle grandit dans une maison à Thônex, entourée d'animaux de la ferme[5], puis passe une année en Grèce à l’âge de 17 ans[6]. Au cours de cette année, elle a un premier contact avec une dictature et avec la prison.

Mère de quatre filles, divorcée de Luigi Polla[7],[8], elle se déclare opposée au mariage[9],[10].

Médecine[modifier | modifier le code]

Elle fait des études de médecine à Genève et décroche son diplôme en 1976. Elle obtient un doctorat en 1982[11]. Elle poursuit de1984 à 1986 ses recherches à Harvard Medical School, Massachusetts General Hospital à Boston, puis obtient en 1986 un diplôme FMH de spécialiste en médecine interne, pneumologie[12].

Elle rentre en Suisse en 1989 et prend la tête de l'unité d'allergologie de l'Hôpital cantonal universitaire. Elle dirige également le laboratoire de physiologie respiratoire de la Faculté de médecine de l'hôpital Cochin (Université Paris V) de 1993 à 2000 en qualité de directeur de recherche INSERM[13]. Spécialiste des protéines de stress (HSP) et des radicaux libres de l'oxygène, elle est auteur et coautrice d'une centaine d'articles de recherche originaux publiés dans des revues à politique éditoriale[14], notamment Proceedings of the National Academy of Science USA[15] The Journal of Clinical Investigation[16], The American Journal of Physiology, ainsi que de très nombreux chapitres de revues dans les domaines des protéines de stress, les oxydants et les antioxydants[17].

Elle est présidente de Forever Laser Institut (Institut d'esthétique médicale créé par Luigi Polla) jusqu’en 2014[18] et cocréatrice de la gamme de soins Alchimie Forever[17](skin care), dont la présidente est sa fille Ada Polla (basée à Washington DC)[19].

Politique[modifier | modifier le code]

Elle est conseillère municipale (législatif) à Genève de 1991 à 1993, puis députée au Grand Conseil du canton de Genève de 1993 à 1999[20].

En octobre 1999, elle est élue au Conseil national, où elle siège à la Commission des transports et des télécommunications (CTT) jusqu'en [2]. Elle défend la liberté de la recherche, le droit à l’IVG et au diagnostic préimplantatoire[réf. nécessaire]. Elle s’engage également pour la liberté dans le couple, et celle des femmes à tous les niveaux[21].

Elle quitte le Parti libéral genevois en 2007[réf. nécessaire].

Art[modifier | modifier le code]

Elle poursuit depuis 1991 une activité de galeriste[22] à Genève et organise régulièrement depuis 2011 des expositions à la galerie Analix Forever à Paris. Depuis 2008, elle collabore avec Paul Ardenne (expositions, conférences, livres). Barbara Polla et Paul Ardenne sont ainsi co-commissaires de la double exposition consacrée à l'artiste australien Shaun Gladwell à l'Université de Nouvelle-Galles du Sud et à la Sherman Contemporary Art Foundation à Sydney en 2015[23],[24]. Depuis 2019 la galerie Analix Forever est basée à Chêne-Bourg[25].

Elle enseigne sur les rapports entre l’art et la mode à l’Institut français de la mode à Paris et à la Haute École d'art et de design (HEAD) à Genève[26]. Elle tient depuis 2010 un séminaire mensuel à la HEAD, sur le thème de la créativité. De 2014 à 2016, elle y est professeure d'écriture créative et critique[27].

Depuis 2017, elle s’est engagée sur un projet durable, culturel, artistique et social, visant à installer des œuvres de Robert Montgomery dans l’espace public de Perama près d’Athènes[28],[29],[30].

Elle a fondé l'Association suisse pour l'architecture émotionnelle et elle est l'instigatrice du 1er colloque international multidisciplinaire d'Architecture émotionnelle qui s'est tenu à Genève en janvier 2011[31].

Art et Prison[modifier | modifier le code]

En tant que galeriste, elle milite pour la liberté de l’art[32]. Elle a été la cocuratrice d’un nombre important d'expositions sur le thème Art & Prison.

La première, intitulée l’Ennemi Public, est présentée en 2013 à la galerie Magda Danysz[33],[34]. En 2014, une deuxième exposition abordant le thème de la prison voit le jour en étroite collaboration avec la directrice du centre d'art contemporain du château des Adhémar à Montélimar, Hélène Lallier. Intitulée La Belle Echappée, cette exposition devient évolutive et itinérante. En mars 2015, elle est présentée dans l'espace d'exposition de l'Institut des Beaux Arts de Besançon. Une nouvelle exposition sur le thème Art & Prison, Le Sens de la Peine, a lieu début 2016 en plein cœur de Nanterre, en collaboration avec Sandrine Moreau[35],[36],[37],[38].

En 2018, elle est commissaire de deux expositions muséales sur le thème, l’une à Genève, au Château de Penthes, LA PRISON EXPOSÉE, en collaboration avec la prison de Champ-Dollon; l’autre à Hobart en Tasmanie, A JOURNEY TO FREEDOM.

Vidéo d'art[modifier | modifier le code]

Depuis décembre 2011, Barbara Polla et Paul Ardenne organisent des soirées bimensuelles de projections vidéos à thème, appelées VIDEO FOREVER[39]. Ces sessions se déroulent dans divers lieux et pays notamment au Show Room Kris Van Assche, à la Galerie Magda Danysz et Vanessa Quang, au Palais de Tokyo, au Musée de la Chasse et de la Nature[40], à l'atelier de l'artiste Frank Perrin, au Théâtre National Finlandais à Helsinki et à la galerie UNSW à Sydney[41].

Écrivaine et poètesse[modifier | modifier le code]

Barbara Polla est écrivaine et publie des essais et articles sur les questions de genre et de l'art, des récits et des romans. Elle a été chroniqueuse pour de nombreux journaux, dont Les Quotidiennes (La Tribune de Genève et 24 heures), L'Agefi, PME Magazine[42],[43]. Depuis 2020, elle écrit régulièrement des Tribunes sur Womentoday.fr[44] et sur art-critique.com[45]. Elle a été cofondatrice et rédacteur en chef du magazine Londerzeel et a créé, en 2013 et 2015, le numéro zéro de la Revue Critique de Mode puis HEAD SHOT[46],[47],[48].

Elle écrit et édite de la poésie[49].

Publications[modifier | modifier le code]

Livres scientifiques[modifier | modifier le code]

  • Asthme et allergie, éd. Médecine et Hygiène, Genève, 1993
  • Stress-inducible cellular responses, avec Feige U. Morimoto RI. Yahara I., éd. BirkhäuserVerlag (Basel, Boston, Berlin), 1996
  • L'inflammation, avec Russo-Marie F. Pelletier A., Médecine/Sciences, éd. John Libbey, 1998

Essais[modifier | modifier le code]

Romans et récits[modifier | modifier le code]

Poésies[modifier | modifier le code]

  • 101 LIVRES-ARDOISES, composé par Wanda Mihuleac, Les Éditions Transignum, 2017: You & Me, Barbara Polla
  • Curiosités Contemporaines, Numéro Spécial de Point Contemporain, 2018: No one may ever have sex again, Barbara Polla
  • (en) Ivory Honey, Minnesota, New River Press, , 80 p. (ISBN 9781999631000, présentation en ligne)I
  • « Just Before Love », dans When They Start to Love You as a Machine You Should Run, New River Press Yearbook, 2019 (ISBN 978-1-9996310-4-8)
  • ÉQUINOXES, LE CERCLE DES POETES APPARU.E.S, Collectif, editorial direction Nathalie Guiot and Barbara Polla, Ed. Ishtar, 2020: TEEN & Le cercle des poètes apparu.e.s, Barbara Polla. (ISBN 978-2-931104-02-6)
  • The night my mother died, dans Greta Bellamacina (éd.), SMEAR / POEMS FOR GIRLS, Andrews McMeel Publishing, 2020 (ISBN 978-1-5248-5408-9)
  • Équinoxe, Souvenirs d’un printemps confiné, Collectif poétique sous la direction de Barbara Polla, Pan des Muses - Éditions de la SIÉFÉGP, 2020 (5) (ISSN 2492-0487)

Publications en rapport avec l'art[modifier | modifier le code]

  • Working Men, le travail dans l'art contemporain, avec Paul Ardenne, éd. Que, 2008
  • Jacques Coulais Pictor Maximus, avec Paul Ardenne, éd. Take5, 2011
  • Horizon Véronique Caye, avec Paul Ardenne, Liège, Hématomes éditions, 2021, 128 p. (ISBN 978-2-9602558-3-6)

Catalogues[modifier | modifier le code]

  • Ghosting, mounir fatmi, Studio Fatmi Publishing, Oct. 2011. Textes de Thierry Raspail, Lillian Davies, Michèle Cohen Hadria, Thomas Boutoux, Barbara Polla.
  • Ali Kazma, C24 Gallery, 2012. (ISBN 978-0-615-71553-7)
  • The Kissing Precise, Éditions La Muette, 2013. Textes de Barbara Polla, Régis Durand et mounir fatmi.
  • The Lacrima Chair, Shaun Gladwell, Sherman Contemporary Art Foundation, 2015. (ISBN 978-0-987490-93-3)
  • Echo of the Unkown, Janet Biggs, Blaffer Art Museum, 2015. Textes de Janet Phelps, Barbara Polla et Jean-Philippe Rossignol. (ISBN 978-0-941193-01-6)
  • Robert Montgomery, Éditions Distanz, 2015. (ISBN 978-3-95476-077-0)
  • BODY MEMORY, Topographie de l'Art, 2015. (ISBN 978-2-36669-018-7)
  • "GED" 10 years at Baksi Baksi Museum, Baksı Kültür Sanat Vakfı, 2016. (ISBN 978-975-98236-9-6)
  • Direction artistique, Barbara Polla, Magda Danysz, 2016
  • Love Stories, Editions Diaphanes, 2016
  • DANCE WITH ME VIDEO, Maison Européenne de la Photographie, 2017
  • WARNING SHOT, Topographie de l'Art, la Manufacture de l'Image, 2017 [50]
  • Souterrain, Ali Kazma, Jeu de Paume, 2017
  • HARD CORE, Abdul Rahman Katanani, Le Fil de la Douleur, Editions Barbara Polla, 2017
  • MARTIAL, Martial Cherrier, Editions Contrasto / Maison Européenne de la Photographie, 2017
  • C'est encore la nuit, mounir fatmi, Kara mon amour, SFpublishing, 2018
  • DES FORCES, Rachel Labastie, (Auto)portrait de l'artiste en jeune femme, La Muette, 2018
  • "Where I come from and where I belong", dans Yapci Ramos, Show Me, Centro Atlántico de Arte Moderno, 2019, pp.113-122
  • SKETCHPAD, Quand nos enfants seront adultes, Topographie de l'Art, la Manufacture de l'Image, 2019, avec Nicolas Etchenagucia

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Etienne Dumont, « Barbara Polla publie un livre sur son aventure de galeriste genevoise, », sur Bilan, (consulté le )
  2. a et b « Biographie de Barbara Polla », sur www.parlament.ch (consulté le )
  3. « Nomination d'un chef de mission », sur www.admin.ch, (consulté le )
  4. « Nominations au DFAE », sur www.admin.ch, (consulté le )
  5. a et b Myriam Meuwly, « Filiations. Barbara Polla, politicienne, fille d'Anne-Marie et Rodolphe », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  6. (en) « HOME », sur SHARING PERAMA (consulté le )
  7. Isabelle Cerboneschi, « Utile, futile. Beauté conceptuelle », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  8. « Barbara S. POLLA-IMHOOF » [PDF], sur eclectica.ch (consulté le )
  9. « Femmes hors normes - Éditions Odile Jacob », sur www.odilejacob.fr (consulté le )
  10. « Barbara Polla, la polyvaillante », sur rts.ch, (consulté le )
  11. « Base de données sur les Élites suisses au XXe siècle », sur www2.unil.ch (consulté le )
  12. « CV », sur Le Nouveau Blog de Barbara Polla, (consulté le )
  13. Identifiants et référants pour l'enseignement supérieur et la recherche, « Identifiants et référants pour l'enseignement supérieur et la recherche », sur idref.fr, 27.09 1994 (consulté le )
  14. research Gate, « Barbara Polla's research while affiliated with rené Descartes, CPSC and other », sur researchgate.net (consulté le )
  15. (en) Michel Clerget & Barbara S. Polla, « Erythrophagocytosis induces heat shock protein synthesis by human monocytes-macrophages », PNAS,‎ (lire en ligne)
  16. (en) Barbara S. Polla, Aileen M. Healy, Edward P. Amento, and Stephen M. Krane, « 1,25-Dihydroxyvitamin D3 Maintains Adherence of Human Monocytes and Protects Them from Thermal Injury », Journal of Clinical Investigation,‎ , p. 1332-1339 (lire en ligne)
  17. a et b http://www.alchimie-forever.com/media/originals/BSP%20CV%20Alchimie%20Forever%202009.pdf
  18. (en) « Barbara Polla, Genève | business-monitor.ch », sur business-monitor.ch (consulté le )
  19. « Ada Polla, présidente et ceo », sur Alchimie Forever (consulté le )
  20. Résultats du vote
  21. [1]
  22. « Barbara Polla eclectic founder of Analix Forever gallery ».
  23. (en-US) « Shaun Gladwell: a project across two sites », sur SCAF - Sherman Contemporary Art Foundation (consulté le )
  24. (en-US) « Collection+: Shaun Gladwell », sur SCAF - Sherman Contemporary Art Foundation (consulté le )
  25. « Analix Forever », sur Analix Forever (consulté le )
  26. « Contacter Barbara Polla | HESGE », sur www.hesge.ch (consulté le )
  27. Pascale Zimmermann, « Les élèves de la HEAD confrontent mode et conflit », Tribune de Genève,‎ (ISSN 1010-2248, lire en ligne, consulté le )
  28. Μαργαρίτα Πουρνάρα, « Τιμώντας τους ήρωες της καλοσύνης στο Πέραμα | Η ΚΑΘΗΜΕΡΙΝΗ », sur www.kathimerini.gr (consulté le )
  29. (en) « HOME », sur SHARING PERAMA (consulté le )
  30. (el) « ΑΡΧΙΚΗ | Prasinoperasma | Art&Ecology », sur Prasinoperasma (consulté le )
  31. 1er colloque international multidisciplinaire d'Architecture émotionnelle.
  32. [2]
  33. « L'ennemi Public », sur www.lamuette.be (consulté le )
  34. [3]
  35. « THE MEANING OF PAIN :: A show of Art and Prisons | DROME magazine », sur www.dromemagazine.com (consulté le )
  36. « Prisons de fer, de chair, d'esprit - Les Binocles », sur Les Binocles (consulté le )
  37. « “Le sens de la peine”, par Barbara Polla, Nanterre, du 05.02 au 28.05.2016 », sur OUVRE TES YEUX, LE MEILLEUR DE L'ART CONTEMPORAIN. AUTREMENT. (consulté le )
  38. « Le Sens de la peine à La Terrasse de Nanterre — Entretien avec Barbara Polla — Entretien », sur slash-paris.com (consulté le )
  39. « VIDEO FOREVER une initiative de Barbara Polla en collaboration avec Paul Ardenne », sur VIDEO FOREVER une initiative de Barbara Polla en collaboration avec Paul Ardenne (consulté le )
  40. « VIDEO FOREVER 27 OCEAN, Musée de la chasse et de la nature. Le 04.05.2016. », sur ARTVISIONS by Ouvretesyeux, (consulté le )
  41. « Inaugural First Friday: VIDEO FOREVER | School of Art & Design », sur artdesign.unsw.edu.au (consulté le )
  42. Le site des quotidiennes.
  43. http://www.barbarapolla.com
  44. « Archives des Tribunes », sur Women Today (consulté le )
  45. « Art Critique », sur Art Critique (consulté le )
  46. Voir sur lesquotidiennes.com.
  47. Revue Critique de Mode.
  48. « Les élèves de la HEAD confrontent mode et conflit », Tribune de Genève,‎ (ISSN 1010-2248, lire en ligne, consulté le )
  49. « Barbara Polla – Editions Ishtar » (consulté le )
  50. Polla, Barbara, 1951-.... et Espace Topographie de l'art (Paris), Warning shot : [exposition, Paris, Topographie de l'art, 5-27 juillet 2017], Paris, la Manufacture de l'image, impr. 2017, 48 p. (ISBN 978-2-36669-030-9, OCLC 1005708494, lire en ligne)