Baraques du 14 de la forêt de Chaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Baraques du 14
de la forêt de Chaux
Baraques du 14 016.JPG
Informations générales
Type
Ouverture
1990
Surface
Plusieurs hectares
Collections
Collections
Une dizaine d'anciennes constructions en bois de bûcherons-charbonniers
Époque
Bâtiment
Protection
Localisation
Pays
Commune
Adresse
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Jura

(Voir situation sur carte : Jura)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Franche-Comté

(Voir situation sur carte : Franche-Comté)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Les baraques du hameau 14 de la forêt de Chaux sont un ancien hameau forestier de la Forêt de Chaux, devenu écomusée en 1990, à La Vieille-Loye, dans le Jura, en Bourgogne-Franche-Comté. Constitué d'une dizaine d'anciennes constructions en bois reconstitués de bûcherons-charbonniers du Moyen Âge, ce site touristique est inscrit aux monuments historiques depuis le [1].

Historique[modifier | modifier le code]

Des bûcherons exploitent le bois des forêts depuis le début de l'humanité. Au Moyen Âge, de nombreuses communautés de bûcherons-charbonniers exploitent et vivent dans la foret de Chaux (plus importante forêt du Royaume de France, après la Forêt d'Orléans, avec 20 milles hectares de chênes, de hêtres et de charmes, sur 28 km de long et 15 km de large, à 15 km au sud-est de Dole (capitale du comté de Bourgogne au Moyen Âge).

Divers spécialités de travail du bois (bûcherons, écorceurs, scieurs de long, charbonniers, rouliers, radeliers sur la Loue puis le Doubs...) alimentent en bois et en charbon de bois la vie, et l'économie industrielle historique locale, avec une quinzaine d'industries autour de la forêt de Chaux, dont la verrerie de La Vieille-Loye à 1 km, tuileries, fourneaux, fonderies, forges, et autre Saline royale d'Arc-et-Senans / cité idéale de Chaux à 10 km...

Vers 1830, les Eaux et Forêts regroupent et contrôlent environ 450 à 600 bûcherons charbonniers, dans quinze hameaux, construits et organisés dans des clairières, de quinze zones de la forêt de Chaux[2].

Après la Seconde Guerre mondiale, la vie en forêt est abandonnée, et seule subsiste un temps ce hameau no 14 (sur 15), proche du village de La Vieille-Loye, dans le Val d'Amour, jusqu'à son abandon définitif vers 1970.

En 1990, le site en ruine est restauré, reconstruit, et enrichi en écomusée par l’association de développement et d’amélioration du Val d'Amour (ADAVAL), l’Office national des forêts (ONF), l’association des Villages de la Forêt de Chaux, la municipalité de La Vieille Loye, et la Communauté de Communes, avec :

Deux romanciers jurassiens contemporains contribuent avec leurs romans, à la notoriété du site : Marie Bon Pain de 1980 de Bernard Clavel, et Une fille dans la forêt, suivi de Céline, la bûcheronne, de 1987 d'André Besson.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Baraques du quatorze (ensemble des) », notice no PA00102051, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Sur les cartes topographiques de l'IGN figurent les emplacements de certaines des autres zones : baraques du 2, 5, 6, 7, 8 et 11 ; un chemin d'exploitation est nommé sommière des baraques.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]