Baptornis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Baptornis ou « oiseau plongeur » est un genre éteint d'« oiseaux » primitifs, aquatiques, dentés et non-volants, un avialien Ornithurae, rattaché au clade des Hesperornithes et à la famille des Baptornithidae.

Il a vécu au Crétacé supérieur, du Cénomanien au Campanien, il y a environ entre 100 et 72 Ma (millions d'années)[3]. Ses fossiles ont été découverts en Amérique du Nord aux abords de l'ancienne mer intérieure de l'Ouest nord-américain[4]. Un fossile attribué à Baptornis sp. a été cité dans le Campanien de Suède par J. Lindgren et M. Siverson en 2005[5].

Le grand spécialiste de dinosaures, Othniel Charles Marsh identifia le premier les squelettes fossiles de ces oiseaux à la fin des années 1870. C'était avec Archaeopteryx les tout premiers premiers fossiles d'« oiseaux » identifiés datant de l’ère secondaire .

À la différence du genre Hesperornis, le mieux connu des Hesperornithes, les fossiles de Baptornis sont moins nombreux et, surtout, aucun crâne de l'animal n'a été découvert[6].

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

  • B. advenus[1] (espèce type) ;
  • « B. varneri ». Cette espèce décrite en 2004 par Amanda Cordes Person[7] a été ensuite attribuée à un autre genre d'Hesperornithes, Brodavis, par L. Martin et ses collègues[8] ;
  • B. sp. : Les restes fragmentaires d'un fossile découvert en Suède et d'abord nommé Parascaniornis stensioei, ont été attribués au genre Baptornis en 2005 par Jan Rees et Johan Lindgren[2], sans pouvoir déterminer s'il s'agit de B. adventus ou d'une nouvelle espèce de Baptornis[2].

Description[modifier | modifier le code]

Baptornis mesurait un peu moins de 1,20 mètre de long pour une masse estimée à 7 kilogrammes[9].

Son long cou était proportionnellement encore plus long que celui des autres Hesperornithes. Il lui était très utile pour attraper facilement les poissons avec son bec pointu portant vraisemblablement de petites dents aiguisées. Il a cohabité avec un autre oiseau plongeur de plus grande taille, vivant également en Amérique du Nord durant le Crétacé supérieur, Hesperornis. Il possédait de grands pieds palmés qui lui servaient pour la nage.

Paléobiologie[modifier | modifier le code]

Les pieds de Baptornis sont insérés très en arrière du corps ; il devait lui être difficile de marcher sur la terre ferme où il ne se rendait que pour nicher.

Il devait se comporter d'une manière semblable aux Anhinga actuels, chassant des proies mobiles de petite taille. Cependant, il ne pouvait pas harponner sa proie comme les anhingas mais la maintenait plutôt avec son bec comme les grèbes d'aujourd'hui.

Le spécimen UNSM 20030 de Baptornis adventus a été trouvé associé à quelques « coprolithes », soit ronds, soit allongés avec un diamètre d'environ un centimètre[10],[11],[12]. Ils contiennent les restes osseux d'un petit poisson Enchodus cf. parvus (une espèce fossile de harengs centimétriques). Ces coprolithes seraient plutôt des boulettes de régurgitation des parties les plus indigestes de ses proies, comme en rejettent la plupart des oiseaux piscivores actuels[12].

Classification[modifier | modifier le code]

Les caractéristiques singulières de Baptornis par rapport à celles des autres Hesperornithes et, en particulier, Hesperornis, ont conduit en 1910 l'Union américaine d'ornithologie (en anglais American Ornithologists' Union, AOU) à créer la famille des Baptornithidae.

En 2015, A. Bell et L. M. Chiappe conduisent une étude phylogénétique à un niveau spécifique pour déterminer les relations internes au sein du groupe des « Hesperornithiformes » (= Hesperornithes)[13]. Leur cladogramme ci-dessous montre la position de Baptornis au sein des Hesperornithes :

« Hesperornithiformes »

Pasquiaornis




Enaliornis



Baptornithidae

AMNH 5101



FMNH 395



Baptornis advenus




Brodavidae

Brodavis varneri



Brodavis baileyi





Fumicollis hoffmani


Hesperornithidae

Parahesperornis alexi



Hesperornis








Article détaillé : Hesperornithes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) O. C. Marsh. 1877. Characters of the Odontornithes, with notice of a new allied genus. American Journal of Science and Arts 14:85-88
  2. a b et c (en) Jan Rees et Johan Lindgren, « Aquatic birds from the Upper Cretaceous (Lower Campanian) of Sweden and the biology and distribution of hesperornithiforms. », Palaeontology, vol. 48, no 6,‎ , p. 1321–1329 (DOI 10.1111/j.1475-4983.2005.00507.x)
  3. (en) Bell A, Chiappe LM (2015) Identification of a New Hesperornithiform from the Cretaceous Niobrara Chalk and Implications for Ecologic Diversity among Early Diving Birds. PLoS ONE 10(11): e0141690. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0141690
  4. (en) James E. Martin, David C. Parris, 2007, The Geology and Paleontology of the Late Cretaceous Marine Deposits of the Dakotas Couverture Geological Society of America, 1 janv. 2007 - 256 pages
  5. (en) J. Lindgren and M. Siverson. 2005. Halisaurus sternbergi, a small mosasaur with an intercontinental distribution. Journal of Paleontology 79(4):763-773
  6. (en) Sankar Chatterjee 2015, The Rise of Birds: 225 Million Years of Evolution, 2nd edition, JHU Press, 13 mars 2015 - 392 pages
  7. (en) Amanda Cordes Person (mai 2004). « A New Species of Diving Bird, Baptornis, from the Lower Pierre Shale (Upper Cretaceous) of Southwestern South Dakota. » dans Rocky Mountain (56th Annual) and Cordilleran (100th Annual) Joint Meeting : 33–37 p.. 
  8. (en) Larry D. Martin, Kurochkin Evgeny et Tim T. Tocaryk, « A new evolutionary lineage of diving birds from the Late Cretaceous of North America and Asia », Palaeoworld, vol. 21,‎ (DOI 10.1016/j.palwor.2012.02.005, lire en ligne)
  9. (en) Holtz, Thomas R. Jr. (2011) Dinosaurs: The Most Complete, Up-to-Date Encyclopedia for Dinosaur Lovers of All Ages, Winter 2010 Appendix.
  10. (en) Sternberg, C. H. 1917. Hunting Dinosaurs in the Badlands of the Red Deer River, Alberta, Canada. Published by the author, San Diego, Calif., 261 pp.
  11. (en) « Toothed marine birds of the Late Cretaceous seas », (consulté le 19 janvier 2018)
  12. a et b (en) Martin, L. D. and Tate, J. Jr. 1976. The skeleton of Baptornis advenus (Aves: Hesperornithiformes). Smithsonian Contributions to Paleobiology 27:35-66
  13. (en) A. Bell et L. M. Chiappe, « A species-level phylogeny of the Cretaceous Hesperornithiformes (Aves: Ornithuromorpha): Implications for body size evolution amongst the earliest diving birds », Journal of Systematic Palaeontology,‎ , p. 1 (DOI 10.1080/14772019.2015.1036141)