China Baowu Steel Group

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Baosteel)
Aller à : navigation, rechercher
Baowu Steel
illustration de China Baowu Steel Group

Création Décembre 1977 (Shanghai Baoshan Steel General Works)
Personnages clés Ai Baojun, président (2007)
Action Bourse de ShanghaiVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Shanghai
Drapeau de Chine Chine
Actionnaires Conseil des affaires de l'État de la République populaire de ChineVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Acier
Filiales Baosteel (en)
Effectif 38 720 employés (2007)
Site web http://www.baosteel.com

Capitalisation 45,8 milliards de Yuan

China Baowu Steel Group, anciennement Baosteel (Baoshan Iron & Steel, chinois simplifié : 上海宝钢集团公司 ; chinois traditionnel : 上海寶鋼集團公司 ; pinyin : Shànghǎi Bǎogāng Jítuán Gōngsī) est le plus grand fabricant d'acier de Chine[1]. Son siège social se situe en banlieue de le district de Baoshan, à Shanghai. L'effectif total dépasse 35 000 personnes. L'entreprise est dirigée par Ai Baojun. C'est une entreprise publique[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

En juillet 1993, Shanghai Baoshan Steel General Works devient Baoshan Iron & Steel Group Corporation.

En novembre 1998, Shanghai Metallurgical Holding Group et Nanjing Meishan Steel fusionnent. L'ensemble créé devient Baosteel Group.

En 2007, Baosteel annonce l'acquisition d'une participation de 69,61 % dans Xinjiang Bayi, une entreprise sidérurgique chinoise, pour 128 millions de dollars[3].

En 2008, il occupait le 7e rang mondial par son volume de production. En juin 2008, Baosteel annonce l'acquisition d'une participation de 51 % dans Shaoguan Iron and Steel pour 4,2 milliards de dollars[4].

En mai 2014, Baosteel et Aurizon lance une OPA commune de 1,3 milliard de dollars, sur l'entreprise minière australienne Aquila[5].

En juin 2016, Baosteel et Wuhan Iron and Steel, tous les deux détenus par l'état chinois, démarrent un processus de restructuration commun, pouvant potentiellement induire une fusion de leurs activités à termes[6],[7],[8]. En septembre 2016, Baosteel annonce l'acquisition de Wuhan Iron and Steel, essentiellement par échange d'action[9]. La fusion des deux groupes est faite début décembre 2016, donnant naissance à une nouvelle entité nommée Baowu Steel Group[10].

Références[modifier | modifier le code]

  1. AFP, « Création d'un géant chinois de l'acier », Le Devoir,‎ (lire en ligne)
  2. Les multinationales chinoises, Paris, Editions Eksa, , 312 p. (ISBN 978-2-7472-1597-8), p. 291
  3. « Baosteel acquires smaller rival Xinjiang Bayi », sur Reuters,
  4. « Baosteel to pay $4.2 billion for Guangdong acquisition », sur Reuters,
  5. Baosteel, Aurizon Bid for Aquila in $1.3 Billion Iron Deal, Elisabeth Behrmann et David Stringer, Bloomberg 5 mai 2014
  6. Baosteel, Wuhan Steel reveal mega-merger plans, Eric Ng, South China Morning Post, 27 juin 2016
  7. China's Baosteel, Wuhan Steel announce plan to restructure, Reuters, 27 juin 2016
  8. China Eyes Steel Merger to Create Rival to ArcelorMittal, Bloomberg, 27 juin 2016
  9. China Baosteel's takeover of Wuhan to create world's No. 2 steelmaker, Reuters, 20 septembre 2016
  10. La Chine donne naissance à un nouveau dragon de l'acier, Raphaël Balenieri, Libération, 2 décembre 2016