Banyarwanda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hutu

Populations importantes par région
Autres
Langues Kihutu
Religions Nord-Kivu( Goma,Rutshuru, Masisi,Nyiragongo)
Ethnies liées Hutu

Les Hutu (pluriel : bahutu, singulier : muhutu; littéralement « ceux qui sont au Congo bien avant la colonisation (autochtones).Ils appartient à un type bantu caracterisé sensibles à la bonté,ils apprecient la justice. Excellents agriculteurs, ces sont des vrais paysants attachés à la terre de leurs ancêtres (abokonde),qu'ils sont prêts à defendres aux prix de leur sang. » constituent le groupe culturel et linguistique parlant le kihutu et habitant le Nord-kivu dans les territoires de Rutshuru, Masisi, Nyiragongo et dans la ville de Goma.

Ils vivent également dans la province du Sud-Kivu.

Les noms des volcans typiquement et exclusivement hutu tels que KARISIMBI, NYAMULAGURA,NYIRAGONGO, SABINYO, MUHABURA, MIKENO, ect. Et les noms de lieux tels que GOMA, RUGARI, RUMANGABO,RUTSHURU, RWINDI, ect. Ont été donnés par des autochtones Hutu que l'homme blanc a trouvés sur place.

En République démocratique du Congo[modifier | modifier le code]

Très nombreuse au Nord-Kivu, au point qu'elle constitue la majorité de la population dans certains districts[1], cette population est cependant loin d'être homogène, car ne s'étant pas implantée dans la région à la même période. Ainsi, certains sont des Congolais anciens (Ruthsuru et Bwisha), alors que d'autres communautés banyarwandas se sont implantées au fil du temps, notamment dans les années 1930-1940, quand des transferts importants de population ont été organisés par les autorités coloniales belges pour faire travailler des populations rwandaises dans les plantations et les mines du Congo. Un autre afflux de population rwandaise s'est produit à intervalles réguliers après l'indépendance, suscité par les violences politico-ethniques qui ont déchiré le Rwanda et le Burundi après 1959.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Olivier Lanotte, Guerres sans frontières en République démocratique du Congo : de Joseph-Désiré Mobutu à Joseph Kabila, Coédition GRIP-Éditions Complexe, 2003, (ISBN 9782870278352), p. 27.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • René Bourgeois, Banyarwanda et Barundi, Académie royale des sciences coloniales, Bruxelles, 1954-1958, 4 vol. : 1. Ethnographie ; 2. La coutume ; 3. Religion et magie ; 4. L'évolution du contrat de bail à cheptel au Ruanda-Urundi
  • André Guichaoua, Le problème des réfugiés rwandais et des populations banyarwanda dans la région des grands lacs africains, UNHCR, Genève, 1992, 68 p.
  • (en) Francis-Xavier Sserufusa Kyewalyanga, Traditional religion, custom, and Christianity in East Africa : as illustrated by the Ganda with references to other African cultures (Acholi, Banyarwanda, Chagga, Gikuyu, Luo, Masai, Sukuma, Tharaka, etc. ...), and reference to Islam, Klaus Renner, Hohenschäftlarn, 1976, 354 p. (d’après une thèse soutenue à l’Université de Fribourg-en-Brisgau)
  • Bosco Muchukiwa, Territoires ethniques et territoires étatiques : pouvoirs locaux et conflits interethniques au Sud-Kivu (R.D. Congo), L'Harmattan, 2006, 213 p. (ISBN 9782747598576)
  • Vincent Mulago, « L’Union vitale bantu, ou le Principe de cohésion de la communauté ches [sic] les Bashi, les Banyarwanda et les Barundi », in Annali lateranensi, 1956, vol. 20. p. 61-263
  • Martin Kalulambi Pongo, « La grogne des Banyarwanda sur les hauts plateaux du Kivu », chap. 6 dans Transition et conflits politiques au Congo-Kinshasa, Karthala, 2001, p. 175 et suiv. (ISBN 9782845862050)
  • (en) Antoine Jean Louis van der Meeren, The social system of the Banyarwanda, University of London, 1969, 318 p. (thèse)
  • Jean-Claude Willame, Banyarwanda et Banyamulenge : violences ethniques et gestion de l'identitaire au Kivu, L'Harmattan, 1997, 156 p. (ISBN 9782738447098)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]