Banu Maqil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Banu Maqtil)
Aller à : navigation, rechercher

Les Banu Maqtil (ou Maqil, arabe: المعقل) étaient une tribu yéménite qui migra de l'Arabie au Maghreb vers le XIe siècle.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Ils étaient issu de Joktan, fils d'Eber, fils de Shélah, fils de Arpakshad, fils de Sem, fils de Noé, issu de Mathusalem, fils d'Hénoch, issu de Seth, fils d'Adam.

Immigration au Maghreb[modifier | modifier le code]

Les Banu Sulaym s'opposaient à leurs arrivés et les ont repoussés. Ils se sont ensuite alliés aux Hilaliens et sont entrés sous leurs protection, qui leur a permis de nomadiser dans le nord du Sahara entre la Moulouya et les oasis du Tafilalet. Un petit groupe d'entre eux sont cependant resté en Tunisie, et brièvement travaillé comme vizirs lors de la victoire des Banu Hilal et Banu Sulaym, qui avaient fraîchement battu les Zirides. Ils deviennent de plus en plus nombreux, cela est dû au fait que certaines parties de nombreuses autres tribus arabes se joignirent à eux dont certains de Banu Sulaym. Dès leurs arrivé au Maroc, ils se sont alliés avec les Zenata. Après le déclin de l'autorité des Almohades, les Banu Maqtil à profité des tensions déjà présentes pour prendre le contrôle de différents ksour et oasis dans le Souss, le Draâ, Touat et Taourirt sur lesquels ils avaient imposé des taxes, tout en donnant une certaine quantité de l'argent collecté pour les rois Zenata concurrents.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Leurs descendants sont aujourd'hui présent au sud-ouest de l'Algérie, en Mauritanie, dans le Sahara occidental et au Sahara. Ils parlent une variété de l'arabe unique appelé le Hassaniya, qui est nommé d'après les Banu Hassan (fractions des Maqtil).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]