Banque cantonale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Logo de l'Union des banques cantonales suisses.

Les banques cantonales suisses rassemblent les 24 banques affiliées. Elles emploient 16 000 personnes en Suisse et ont un réseau de 814 succursales. Le bilan total à fin 2005 représente plus de 327 milliards de Francs suisses. Le Groupe des Banques Cantonales détient environ 30 % du marché bancaire suisse.

Garantie de l’état[modifier | modifier le code]

Sur les 24 banques cantonales, 21 disposent de la garantie intégrale de l'Etat (sous la forme d'une responsabilité du garant du canton concerné). Le canton concerné est donc subsidiairement responsable de tous les engagements de sa banque. Selon la réglementation cantonale, la banque verse au canton une compensation financière à cet effet. Aucune garantie de l'Etat n'est accordée à la Banque Cantonale Vaudoise et à la Banque Cantonale Bernoise, tandis que la Banque Cantonale de Genève fonctionne avec une garantie limitée de l'Etat[1],[2] Les négociations entre la Suisse et l'Union européenne (UE) sur l'accès au marché des banques suisses dans l'UE remettent en cause la garantie de l'Etat des banques cantonales.[3].

Liste des banques cantonales[modifier | modifier le code]

La liste ci-dessous est classée selon la somme du bilan de 2005.

  1. ZH : Zürcher Kantonalbank (ZKB)
  2. VD : Banque cantonale vaudoise (BCV)
  3. BS : Banque cantonale de Bâle (BKB)
  4. BE : Banque cantonale bernoise (BEKB/BCBE)
  5. SG : St. Galler Kantonalbank (SGKB)
  6. LU : Luzerner Kantonalbank (LUKB)
  7. AG : Aargauische Kantonalbank (AKB)
  8. BL : Basellandschaftliche Kantonalbank (BLKB)
  9. TG : Thurgauer Kantonalbank (TKB)
  10. GR : Graubündner Kantonalbank (GKB)
  11. GE : Banque cantonale de Genève (BCGE)
  12. SZ : Schwyzer Kantonalbank (SZKB)
  13. ZG : Zuger Kantonalbank (ZGKB)
  14. FR : Banque cantonale de Fribourg (BCF/FKB)
  15. VS : Banque cantonale du Valais (BCVs)
  16. TI : Banca dello Stato del Cantone Ticino (BSCT)
  17. NE : Banque cantonale neuchâteloise (BCN)
  18. SH : Schaffhauser Kantonalbank (SHKB)
  19. GL : Glarner Kantonalbank (GLKB)
  20. NW : Nidwaldner Kantonalbank (NKB)
  21. OW : Obwaldner Kantonalbank (OWKB)
  22. UR : Urner Kantonalbank (URKB)
  23. AI : Appenzeller Kantonalbank (APPKB)
  24. JU : Banque cantonale du Jura (BCJ)

26 cantons mais 24 banques cantonales[modifier | modifier le code]

À l'origine, chaque canton et demi-canton possédait sa propre banque cantonale. Cependant, en raison d'un environnement économique difficile au début des années 90 et de mauvaises gestions, les banques d'Appenzell Rhodes-Extérieures et de Soleure ont disparu au milieu des années 90.

Après une débâcle financière, la banque cantonale de Soleure a été intégrée à la Société de banque suisse (SBS) au , et en est ressortie sous le nom de Solothurner Bank SoBa, en tant que société fille de la SBS. En 1998, la société mère fusionne avec l'Union de banques suisses. Cette dernière vend deux ans plus tard la Solothurner Bank SoBa à la Bâloise Assurances, qui l'exploite sous le nom de Baloise Bank SoBa.

La banque cantonale d'Appenzell Rhodes-Extérieures connut durant ces mêmes années 90 plusieurs tentatives d'assainissements et autant d'échecs. Son rachat par l'UBS fut décidé en 1996 et l'AAKB pleinement intégrée dans le Groupe.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Rechtsform und Staatsgarantie der Kantonalbanken. In: kantonalbank.ch, Stand Juni 2013(PDF-Datei; 98 kB)
  2. Staatsgarantie. In: kantonalbank.ch, abgerufen am 29. Oktober 2013
  3. Sebastian Bräuer: Staatsgarantien in Gefahr. In: NZZ am Sonntag vom 14. Februar 2016, S. 31

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]