Banque WIR

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une entreprise image illustrant suisse
Cet article est une ébauche concernant une entreprise suisse.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?).
Les entreprises étant sujet à controverse, n’oubliez pas d’indiquer dans l’article les critères qui le rendent admissible.

Banque WIR
logo de Banque WIR
Création 1934
Siège social Bâle (Suisse)
Activité Banque
Effectif 200 (2005)
Site web www.wir.ch
Fonds propres 214 millions de CHF (2005)
Résultat net 12 millions de CHF (2005)

La banque WIR est une institution bancaire suisse qui émet sa propre monnaie pour faciliter les échanges économiques entre ses membres[1]. Son siège est à Bâle. WIR est l'abréviation du mot allemand Wirtschaft qui signifie « économie », wir signifiant également « nous » en allemand.

La banque WIR est un organisme sans but lucratif. Il sert l'intérêt des clients. C'est un système très stable, peu enclin à l'échec, ou crise systémique, comme dans le système bancaire actuel. Il reste pleinement opérationnel même en temps de crise économique généralisée. WIR peut avoir contribué à la remarquable stabilité de l'économie suisse, car il amortit les ralentissements du cycle d'affaires[2].

Depuis la crise économique mondiale des années 2008 et suivantes, « le franc WIR n’intéresse pas forcément les PME suisses parce que les crédits en francs suisses sont [en 2012] octroyés à des taux d’intérêt historiquement bas. En raison de ces circonstances tout à fait extraordinaires, l’avantage naturel du crédit WIR traditionnellement avantageux – le véritable moteur du système de paiements WIR – perd un peu de son attrait. »[3]

Historique[modifier | modifier le code]

La banque WIR a été fondée en 1934. En 1993, elle comptait 53 730 membres, 16 788 comptes et un chiffre d'affaires semestriel d'environ 0,8 million de WIR (même valeur que le franc suisse)[4]. En 1990, les coûts de l'organisation WIR étaient couverts par une cotisation de 8 CHF par trimestre, soit 32 CHF par an, à laquelle s'ajoute un prélèvement de 0,6 % à 0,8 % à chaque transaction[5]. Au premier semestre 2012, le chiffre d’affaires WIR était de 709,4 millions[3].

Elle compte désormais plus de 60 000 PME parmi ses partenaires qui pratiquent un système de paiement sans numéraire. En 2010, en Suisse, une PME sur 5 utilise le WIR[6]. Selon son rapport de gestion 2014, la banque WIR compterait 45 000 PME affiliées[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le 'wir', une drôle de monnaie septuagénaire - SWI swissinfo.ch », sur SWI Swissinfo.ch (consulté le 15 mai 2015)
  2. Stodder, James. Reciprocal Exchange Networks: Implications for Macroeconomic Stability.
  3. a et b Rapport semestriel 2012 WIR-Plus n° 412, septembre 2012, page 4
  4. Margrit Kennedy, Libérer l'argent de l'inflation et des taux d'intérêts, éditions Vivez Soleil, 1993, ISBN 2-88058-161-3, p. 134
  5. Margrit Kennedy, Libérer l'argent de l'inflation et des taux d'intérêts, éditions Vivez Soleil, 1993, ISBN 2-88058-161-3, p. 135
  6. le-cercle-de-cooperation-economique-wir-une-monnaie-suisse-depuis-1934
  7. Rapport de gestion 2014 de la banque WIR, page 11

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]