Banque centrale des Caraïbes orientales

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Banque centrale des Caraïbes orientales
Siège Basseterre, Saint-Kitts
Coordonnées
géographiques
du siège
17° 18′ 00″ nord, 62° 44′ 00″ ouest
Création
Gouverneur Timothy Antoine (en)[1]
Zone monétaire Organisation des États de la Caraïbe orientale
Devise Dollar des Caraïbes orientales
Code ISO 4217 XCD

Géolocalisation sur la carte : Petites Antilles

(Voir situation sur carte : Petites Antilles)
Banque centrale des Caraïbes orientales

Géolocalisation sur la carte : Saint-Christophe-et-Niévès

(Voir situation sur carte : Saint-Christophe-et-Niévès)
Banque centrale des Caraïbes orientales

La Banque centrale des Caraïbes orientales (BCCO, en anglais : Eastern Caribbean Central Bank, ECCB) est la banque centrale du dollar des Caraïbes orientales et l'autorité monétaire des membres de l'Organisation des États de la Caraïbe orientale (OECO), à l'exception des îles Vierges britanniques et de la Martinique. Deux de ses buts principaux consistent à maintenir la stabilité des prix et du secteur financier en jouant le rôle de stabilisateur et de gardien du système bancaire de l'Union économique et monétaire des Caraïbes orientales (OECO / UCCO)[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Elle a été créée en dans le but de maintenir la stabilité et l'intégrité de la monnaie et du système bancaire de la sous-région afin de faciliter la croissance et le développement équilibrés de ses États membres.

La banque a son siège à Basseterre, à Saint Kitts, et est actuellement supervisée par Timothy Antoine (en)[1], gouverneur de la banque. Avant de prendre ses fonctions en , Sir K. Dwight Venner (en) supervisait la banque[3].

Début 2015, la banque a annoncé son intention d'éliminer progressivement la production des pièces de 1 et 2 cents. La date a été fixée au . Lorsqu'un motif a été recherché, il a été indiqué qu'il fallait environ six cents pour fabriquer un centime et environ huit cents pour obtenir un centime.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Grenadian chosen as new ECCB Governor », sur Caribbean360, (consulté le 15 janvier 2019)
  2. (en) Alfred Schipke, Aliona Cebotari et Nita Thacker, The Eastern Caribbean Economic and Currency Union: Macroeconomics and Financial Systems, International Monetary Fund, (lire en ligne), « 15 », p. 381
  3. (en) « About the Eastern Caribbean Central Bank », sur www.eccb-centralbank.org (consulté le 15 janvier 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]