Bandwidth throttling

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La bandwidth throttling (limitation de bande passante) est une méthode pour assurer à un système demandant une bande passante importante (ex : un serveur informatique ou un smartphone) une limite à la quantité de données à transmettre et/ou à accepter pendant un laps de temps spécifié. Pour les serveurs web (site ou applications web), la bandwidth throttling aide à limiter la congestion réseau et les crashs serveurs, tandis que pour les FAI, la bandwidth throttling peut être utilisée pour limiter le débit des utilisateurs sur certaines applications (comme BitTorrent) ou pour limiter le débit montant.

À la différence du plafonnement (''capping'' en anglais), qui impose et limite un débit maximum, le throttling assurera un débit variable, en fonction des volumes disponibles ou du volume de données déjà utilisé. La limitation n'interviendra généralement que si la ligne ou le réseau commence à saturer, afin de restituer de la bande passante pour les autres applications du réseau. Ainsi, le trafic sous throttling sera moins prioritaire.

Ce mécanisme est possible sans adaptation du matériel, uniquement par voie logicielle. L'application va alors mesurer la bande disponible à intervalle de temps régulier, par exemple grâce à un ping ICMP. Elle peut alors augmenter ou réduire son propre débit, en fonction des réponses obtenues. Exemple chez Symantec (en Anglais): Bandwidth throttling and speed tests, how does it work?

Voir aussi[modifier | modifier le code]