Bandage adhésif thérapeutique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la médecine
Cet article est une ébauche concernant la médecine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le bandage adhésif thérapeutique, en anglais : tape ou taping, est un traitement de physiothérapie proposé pour soulager la gêne fonctionnelle et la douleur dans les atteintes musculo-articulaires bénignes. Les rubans autocollants permettent également une contention souple, ou strapping.

Historique[modifier | modifier le code]

Le traitement physiothérapeutique des douleurs musculo-articulaires bénignes par des bandages adhésifs a simultanément été développé au Japon par le chiropracteur et kinésiologue Kenzo Kase avec des bandes élastiques et colorées[1] et par la physiothérapeute Jenny McConnell en Australie par des rubans ni particulièrement élastiques ni colorés[2] dans les années 1980.

Un regain de popularité a lieu aux États-Unis face aux succès olympiques des athlètes américains ainsi préparés pour les Jeux olympiques d'été de 2008 à Pékin puis pour les compétitions de Londres en 2012[3],[4],[5].

Autres dénominations[modifier | modifier le code]

Différentes écoles et organismes de formation continue ont développé des techniques et dénominations voisines[6] :

  • K taping[7] ;
  • taping NM, pour taping neuromusculaire[8] ;
  • Kinematic taping[9] ;
  • etc.

Mécanismes physiopathologiques[modifier | modifier le code]

Contention souple[modifier | modifier le code]

La mise en place raisonnée et méthodique de rubans autocollants permet une contention physique souple et légère autorisant le travail et la mobilisation guidée par un physiothérapeute.

Bandages élastiques[modifier | modifier le code]

Les bandages adhésifs, en exerçant des tractions orientées sur la peau, influenceraient favorablement les systèmes circulatoires, lymphatiques et nociceptifs dermohypodermiques, et par là les systèmes musculaires et articulaires[10].

Méthode McConnell[modifier | modifier le code]

Mises en œuvre[modifier | modifier le code]

Le taping est proposé dans[réf. nécessaire] :

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Résultats[modifier | modifier le code]

Les études systématiques concluent que la qualité des publications précédentes et les effectifs participant aux essais cliniques ne permettent pas de conclure objectivement à l'efficacité de ces méthodes antalgiques non médicamenteuses[13],[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ja) 加瀬建造 [Kenzo Kase], 症状・疾患別キネシオ・テーピング法上 [Volume 1 de Shōjō shikkanbetsu kineshio tēpinguhō],‎ , 272 p. (ISBN 9784752930167, OCLC 28675564)
  2. (en) Jenny McConnell, « The management of chondromalacia patellae: a long term solution », Aust J Physiother., vol. 32, no 4,‎ , p. 215-223 (lire en ligne)
  3. (en) Chris Woolston, « The Healthy Skeptic: The sticky issue of kinesiology tapes : Kerri Walsh flashed black stripes at the 2008 Olympics, and now sales of rolls are rising. So far there's no clear evidence of anything other than a placebo effect », Los Angeles Times,‎
  4. (en) rédaction, « Olympics-Scientists sceptical as athletes get all taped up », Reuters,‎ (lire en ligne)
  5. (en) rédaction, « Taping America’s athletes », ABQ Journal,‎ (lire en ligne)
  6. « La situation réelle du Taping en France », sur www.kinesport.info (consulté le 5 septembre 2013)
  7. « Kinesio Taping Association since 1984 » (consulté le 5 septembre 2013)
  8. « Développer ses connaissances — Formation continue — Taping neuro-musculaire », sur www.efom.fr (consulté le 5 septembre 2013)
  9. (en) « Kinematic Taping » (consulté le 5 septembre 2013)
  10. Kerkour K, Meier JL., « Bandages adhésifs élastiques de couleur : description et application pratique [Elastic adhesive colored bands: description of a new approach] », Rev Med Suisse., vol. 5, no 212,‎ , p. 1560-3. (PMID 19728451, lire en ligne)
  11. (en) Lan TY, Lin WP, Jiang CC, Chiang H., « Immediate effect and predictors of effectiveness of taping for patellofemoral pain syndrome: a prospective cohort study », Am J Sports Med., vol. 38, no 8,‎ , p. 1626-30. (PMID 20505056, DOI 10.1177/0363546510364840)
  12. (en) Campolo M, Babu J, Dmochowska K, Scariah S, Varughese J., « A comparison of two taping techniques (kinesio and mcconnell) and their effect on anterior knee pain during functional activities », Int J Sports Phys Ther., vol. 8, no 2,‎ , p. 105-10. (PMID 23593548, PMCID PMC3625789, lire en ligne)
  13. (en) Morris D, Jones D, Ryan H, Ryan CG., « The clinical effects of Kinesio® Tex taping: A systematic review », Physiother Theory Pract., vol. 29, no 4,‎ , p. 259-70. (PMID 23088702, DOI 10.3109/09593985.2012.731675)
  14. (en) Kalron A, Bar-Sela S., « A systematic review of the effectiveness of Kinesio Taping® - Fact or fashion? », Eur J Phys Rehabil Med.,‎ (PMID 23558699, résumé)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]