Banalités (Poulenc)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Banalités (FP 107) est un ensemble de cinq mélodies pour voix et piano, composées par Francis Poulenc en 1940 sur des poèmes de Guillaume Apollinaire (1880-1918).

Histoire de l'œuvre[modifier | modifier le code]

La Salle Gaveau, lieu de la création.

Composées en 1940, les mélodies sont créées à la salle Gaveau, le , par Pierre Bernac (baryton) et le compositeur (piano)[1].

Titres[modifier | modifier le code]

  1. Chanson d’Orkenise
  2. Hôtel
  3. Fagnes de Wallonie
  4. Voyage à Paris
  5. Sanglots

Source des poèmes[modifier | modifier le code]

« Chanson d'Orkenise », « Fagnes de Wallonie » et « Sanglots » proviennent du recueil Il y a (1925).

« Hôtel », écrit en 1913, a été publié dans le recueil posthume Le Guetteur mélancolique (1952). « Voyage à Paris » a été publié dans les Poèmes retrouvés des Œuvres poétiques d'Apollinaire en 1956.

Dédicataires[modifier | modifier le code]

« Chanson d'Orkenise » est dédié à Claude Rostand, « Hôtel » à Marthe Bosredon, « Fagnes de Wallonie » à Mme Henri Frédéricq, « Voyage à Paris » à Paul Éluard, et « Sanglots » à Suzette [Chanlaire][1].

Discographie[modifier | modifier le code]

Citation[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Banalités sur le site de la Bibliothèque nationale de France