Bambi (manga)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bambi.
Bambi
バンビ
(Banbi)
Type Seinen
Genre Thriller, action
Manga
Auteur Atsushi Kaneko
Éditeur (ja) Enterbrain
(fr) Éditions IMHO
Prépublication Drapeau du Japon Comic Beam
Sortie initiale
Volumes 7

Bambi (バンビ, Banbi?) (stylisé BAMBi) est un seinen manga d'Atsushi Kaneko. Il est prépublié au Japon par Enterbrain dans son magazine Comic Beam entre juillet 1997 et octobre 2001, puis publié en six tomes plus une préquelle sortis entre juin 2000 et septembre 2002. La série complète a été publiée en version française par les Éditions IMHO entre juin 2006 et février 2012.

Le nom de la série provient de la chanson Who Killed Bambi? des Sex Pistols[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Bambi, jeune chasseuse de primes âgée de 16 ans, kidnappe un mystérieux enfant, Pampi, afin de le remettre aux « Vieux », ses commanditaires. Leur binôme est la cible de divers mercenaires engagés par Gabba King, une rock-star débauchée qui souhaite récupérer l'enfant à tout prix.

Personnages[modifier | modifier le code]

Analyse[modifier | modifier le code]

Les sept volumes de Bambi sont imprimés en monochromie avec une ou plusieurs encres colorées pouvant varier selon les chapitres mais différentes pour chaque tome, ce qui confère un caractère propre à chacun de ceux-ci.

Le style d'Atsushi Kaneko est marqué par l'esthétique des comics américains indépendants ainsi que des affiches de la scène punk japonaise[2]. Ces influences se traduisent au niveau du dessin par un trais épais, dynamique et expressif[3]. Les genres et les références abordés par le manga, tels que l'ultra-violence esthétisée, le western, le gore semblent en outre inspirés par l'univers cinématographique, notamment de la série B et rappellent des réalisateurs tel que Takashi Miike ou Quentin Tarantino[4]. Le mangaka évoque également les influences de Kenneth Anger et Russe Meyer[5].

Atsushi Kaneko a voulu laisser une grande place à l'improvisation lors de l'écriture de Bambi : « le scénario a été conçu au fur et à mesure, en écriture automatique. Une improvisation typique du manga qui consiste à ne pas définir de trame, laisser l'action des personnages guider le récit sans nécessairement savoir ce qu'il en adviendra. Pour moi, c'est une manière d'insuffler au récit une énergie toute particulière propre au manga[5] ».

Manga[modifier | modifier le code]

Le manga a été publié dans un premier temps en quatre volumes entre 1998 et 2000[6],[7],[8].

La série est publiée en version française par les Éditions IMHO en six tomes et une préquelle sortis entre juin 2006 et février 2012[9]. Elle est éditée aux États-Unis par Digital Manga Publishing[10].

Liste des volumes[modifier | modifier le code]

no  Japonais Français
Date de sortie ISBN Date de sortie ISBN
1 [ja 1] ISBN 4-7577-0122-5[ja 1] [fr 1] ISBN 978-2-915517-18-7[fr 1]
Liste des chapitres :
  • Point. 1 - La mise à prix
  • Point. 2 - L'avis de recherche
  • Point. 3 - Pampi
  • Point. 4 - Équilibre
  • Point. 5 - Tanahashi mène l'enquête
  • Point. 6 - Here Comes Bambi
  • Point. 7 - King's Bed
  • Point. 8 - L'horloger et son épouse
2 [ja 2] ISBN 4-7577-0123-3[ja 2] [fr 2] ISBN 978-2-915517-19-4[fr 2]
Liste des chapitres :
  • Point. 9 - Bloody Gang Mama
  • Point. 10 - Bloody Gang Mama II
  • Point. 11 - Bloody Gang Mama III
  • Point. 12 - Jour de repos
  • Point. 13 - La puce et l'éléphant
  • Point. 14 - L'habitant de la zone industrielle
  • Point. 15 - Platinum Mask
  • Point. 16 - Platinum Mask II
3 [ja 3] ISBN 4-7577-0124-1[ja 3] [fr 3] ISBN 978-2-915517-20-0[fr 3]
Liste des chapitres :
  • Point. 17 - Platinum Mask III
  • Point. 18 - Platinum Mask IV
  • Point. 19 - Platinum Mask V
  • Point. 20 - Nao
  • Point. 21 - À propos de Tanahashi
  • Point. 22 - Tue-moi
  • Point. 23 - The Piggy Town Massacre
  • Point. 24 - The Piggy Town Massacre 2
4 [ja 4] ISBN 4-7577-0125-X[ja 4] [fr 4] ISBN 978-2-915517-21-7[fr 4]
Liste des chapitres :
  • Point. 25 - Fly, Mouse & Roach
  • Point. 26 - Bambi paumée
  • Point. 27 - The Pussycats
  • Point. 28 - Kikuchiyo
  • Point. 29 - Au bord de l'eau
  • Point. 30 - Les Vieux
  • Point. 31 - Bleeding and Bleeping
  • Point. 32 - D.O.A.
5 [ja 5] ISBN 4-7577-0282-5[ja 5] [fr 5] ISBN 978-2-915517-22-4[fr 5]
Liste des chapitres :
  • Point. 33 - L'île dévastée
  • Point. 34 - Raclures pur jus
  • Point. 35 - The Fog
  • Point. 36 - Le Cancrelat
  • Point. 37 - La Mission
  • Point. 38 - A-Saku
  • Point. 39 - Phone Call
  • Point. 40 - L'île engloutie
6 [ja 6] ISBN 4-7577-0587-5[ja 6] [fr 6] ISBN 978-2-35910-200-0[fr 6]
Liste des chapitres :
  • Point. 41 - The End of the Kingdom
  • Point. 42 - Reset
  • Point. 43 - Replay
  • Point. 44 - Éclats de rire
  • Point. 45 - Destiny Land #1
  • Point. 46 - Destiny Land #2
  • Point. 47 - Destiny Land #3
  • Point. 48 - Destiny Land #4
  • Point. 49 - Destiny Land #5
  • Point. 50 - BAMBi
0 [ja 7] ISBN 4-7577-1013-5[ja 7] [fr 7] ISBN 978-2-915517-68-2[fr 7]
Liste des chapitres :
  • Point. 1' - Un homme dans le bourbier
  • Point. 2' - Les Trois princesses
  • Point. 3' - Pin-Up
  • Point. 4' - Black Dog
  • Point. 5' - Le Cœur de Smirnov
  • Point. 6' - Le Cœur de Smirnov (2e partie)
  • Point. 7' - 3 + 1

Compilations[modifier | modifier le code]

Deux compilations sorties au Japon, intitulées [Shot The Pink Gun: Bad Tracks For BAMBi] et [One Shot One Kill: Bad Tracks For BAMBi 2], rendent hommage au personnage éponyme de la tueuse à gage[11].

Références[modifier | modifier le code]

Édition japonaise[modifier | modifier le code]

Enterbrain
  1. a et b (ja) « Tome 1 »
  2. a et b (ja) « Tome 2 »
  3. a et b (ja) « Tome 3 »
  4. a et b (ja) « Tome 4 »
  5. a et b (ja) « Tome 5 »
  6. a et b (ja) « Tome 6 »
  7. a et b (ja) « Tome 0 »

Édition française[modifier | modifier le code]

IMHO
  1. a et b (fr) « Tome 1 »
  2. a et b (fr) « Tome 2 »
  3. a et b (fr) « Tome 3 »
  4. a et b (fr) « Tome 4 »
  5. a et b (fr) « Tome 5 »
  6. a et b (fr) « Tome 6 »
  7. a et b (fr) « Tome 0 »

Lien externe[modifier | modifier le code]