Bally Records

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bally.
Logo de Bally Records, qui reprend le design du logo de la maison mère.

Bally Records (appellation complète : Bally Recording Corporation) était un petit label lancé par Bally Manufacturing à Chicago (États-Unis) en 1955[1],[2].

Description[modifier | modifier le code]

Bally Records était un petit label lancé dans les années 1950, situé au 203 N. Wabash Avenue à Chicago dans Illinois.

Le nom exact de l'entreprise est Bally Recording Corporation. C'était une filiale du fabricant de flippers et de machines à sous Bally Manufacturing. Le président était Jimmy Hilliard.

La maison mère a pressenti un besoin de fournir des disques à l'industrie des phonographes automatiques (juke-box). La filiale est lancée en 1955 avec beaucoup de publicité, dans des publications telles que Billboard Magazine, mais l'entreprise a eu une existence très courte et les derniers disques ont été produits en 1957. Comme la plupart des disques à l'époque, les disques ont été publiés dans trois vitesses : 33 tours 1/3, 45 tours et 78 tours. Le disque le plus connu publié sur Bally Records est I Dreamed par Betty Johnson (Bally 1020)[3], qui a fait une percée sur le Billboard Hot 100 à la neuvième place en début d'année 1957.

Artiste[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Johnson, Betty, In Her Own Words, (2007) Bliss Tavern Productions, (ISBN 978-1-931953-54-2)
  • Billboard Magazine, 17 décembre 1955, p. 40
  • Billboard Magazine, 14 octobre 1957, p. 22

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]