Balledent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Balledent
Balledent
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Haute-Vienne
Arrondissement Bellac
Canton Châteauponsac
Intercommunalité Communauté de communes Gartempe-Saint-Pardoux
Maire
Mandat
Mady Petit
2014-2020
Code postal 87290
Code commune 87007
Démographie
Population
municipale
199 hab. (2016 en diminution de 6,13 % par rapport à 2011)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 06′ 41″ nord, 1° 12′ 36″ est
Altitude Min. 195 m
Max. 350 m
Superficie 12,28 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Vienne

Voir sur la carte administrative de la Haute-Vienne
City locator 14.svg
Balledent

Géolocalisation sur la carte : Haute-Vienne

Voir sur la carte topographique de la Haute-Vienne
City locator 14.svg
Balledent

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Balledent

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Balledent

Balledent est une commune française située dans le département de la Haute-Vienne en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation de la commune de Balledent en Haute-Vienne.

Le territoire communal est arrosé par la rivière Gartempe.

Communes limitrophes de Balledent[1]
Rancon
Balledent Châteauponsac
Saint-Pardoux-le-Lac

Toponymie[modifier | modifier le code]

Balledent, village où on avait la dent. « Baller des dents » du vieux verbe français existant aussi dans l'occitan « baller », danser, signifiait crever de faim. La terre était si pauvre et si difficile à cultiver que les paysans affamés avaient donné ce nom à leur village. C'est l'un des quelques villages et lieux-dits de France dont le nom, créé et transmis par les "petites gens" (étymologie populaire), est lié à la dureté de sa terre pour les paysans ou à la production d'icelle comme Rompéchine dans la Vienne, Bapaume dans le Pas-de-Calais, Bramefaim dans le Limousin également, Bréviandes dans le Grand-Est et diverses communes au nom issus de la même racine, ou encore Moque-Baril en Touraine parmi une multitude d'autres...

Balledent est appelée, dans le dialecte limousin de la langue occitane, Baladent [balaˈdɛ̃].

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Balledent (Haute-Vienne).svg

Les armoiries de Balledent[2] se blasonnent ainsi :

D'azur au pal denché d'argent.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[3]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 En cours Mady Petit[4] DVG Retraitée de l'enseignement

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6].

En 2016, la commune comptait 199 habitants[Note 1], en diminution de 6,13 % par rapport à 2011 (Haute-Vienne : -0,29 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
697693662682684702737724749
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
779742733719670671675700707
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
685694700550528506471426381
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
373316291266231205210211202
2016 - - - - - - - -
199--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Reliquaire de la Vraie Croix dit de sainte Véronique dans l'église paroissiale[9].
  • Église de Balledent

D'origine romane, la construction de l'église de Balledent remonte au XIIe siècle. On peut y voir le très original reliquaire de sainte Véronique à pied, ainsi que deux statues en bois peint du XVIIe siècle de saint Israël et saint Théobald, protecteurs de la ville du Dorat mis à l'honneur lors des Ostentions (les dernières ont eu lieu en 2009).


Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]