Ballaké Sissoko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sissoko.

Ballaké Sissoko est un musicien malien, joueur de kora, issu d'une famille de "djéli" (musicien-conteur de la culture mandingue, assimilable au griot).

Biographie[modifier | modifier le code]

Ballaké Sissoko, né en 1968, est le fils du musicien Djelimady Sissoko. Autodidacte dans l’apprentissage de la kora, car son père ne souhaitait pas que son premier fils devienne musicien[1], il intègre l’Ensemble instrumental du Mali en 1981[2], alors âgé de 13 ans. En 1999, il joue avec un autre musicien malien, Toumani Diabaté, joueur de kora également[2].

En 2000, il crée son groupe baptisé « Mandé Tabolo[2] » et composé de Mama Draba (chant), Fassery Diabaté (balafon), Adama Tounkara (n'goni) et Aboubacar Dembelé (bolon).

Il est marié à la chanteuse Mama Draba.

Ballaké Sissoko en 2009

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 2008 : World Music Charts Europe 2008
  • 2009 : Victoire du Jazz du meilleur album international pour Chamber Music avec Vincent Ségal[3].

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]