Balkrishna Vithaldas Doshi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Balkrishna Vithaldas Doshi
Balkrishna Doshi.JPG
Balkrishna Doshi en 2013
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (92 ans)
PuneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Balkrishna DoshiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
École d'art Sir Jamsetjee Jeejebhoy (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Distinctions
Œuvres principales
Amdavad ni Gufa (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Balkrishna Vithaldas Doshi, né le 26 août 1927 à Pune, Inde, est un architecte indien.

En 2018, il devient le premier architecte indien à recevoir le prix Pritzker.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses études au Fergusson College à Pune, à la J. J. School of Architecture de Mumbai et au North London Polytechnic.

Il commence sa carrière en 1951 en qualité de stagiaire dans l'Agence de Le Corbusier[1]. Il travaille dans l'agence de Le Corbusier à Paris et, en 1955, retourne en Inde où il supervise les nouveaux bâtiments de Chandigarh, nouvelle capitale du Punjab & Haryana. Il est le représentant de Le Corbusier à Ahmedabad de 1954 à 1959.

Il ouvre son agence Vastu-Shilpa à Ahmedabad en 1955.

Il travaille avec Louis Kahn et Anant Raje sur le design du campus du Indian Institutes of Management à Ahmedabad.

Il fait partie du jury de nombreux prix tels que le Preksler Award for Architecture, le Indira Gandhi National Centre for Arts, ou le prix Aga Khan d'architecture.

En plus de son travail d'architecte, B. V. Doshi est connu pour son œuvre pédagogique. Il est cofondateur de l'école d'architecture d'Ahmedabad (1962-1972), où il a conçu un enseignement intégrant les sciences sociales et les arts, et du Centre for Environmental Planning and Technology (1972-1981) et du Kanoria Centre for Arts, Ahmedabad.

En 2007, le Global Award for Sustainable Architecture est attribué à Doshi, qui compte ainsi parmi les cinq premiers lauréats du prix. Il récompense son travail en faveur de la réunification des héritages occidental et indien. Démarche qui lui a fait prendre le tournant d’un autre modèle de développement que le modèle moderniste.[2] Une dizaine d’années plus tard, le Pritzker Prize a conforté cette nouvelle lecture de son œuvre.

En 2019 le Vitra Design Museum, à Weil am Rhein, en Allemagne, présente une rétrospective de son travail.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Principales réalisations[modifier | modifier le code]

Section académique de l’Institut indien du management à Bangalore, réalisé en 1983 par B. V. Doshi

Publications[modifier | modifier le code]

  • (en) Balkrishna Doshi -An Architecture for India, B. V. Doshi, W. J. R. Curtis Rizzoli, 1988. (ISBN 0-8478-0937-4)
  • (en) Identity in architecture; contemporary pressures and tradition in India in Architectural Association (Grande-Bretagne) - AAQ, 1/1981, B. V. Doshi, p. 19–25
  • (en) Rethinking Modernism for the Developing World : The Complete Architecture of Balkrishna Doshi, James Steele, Watson-Guptill Publications (septembre 1998). (ISBN 0-8230-0227-6).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Balkrishna Doshi, propos recueillis par Isabelle Regnier,, « « En écoutant Le Corbusier, j’ai eu envie de travailler pour lui » », Le Monde,‎ , p. 21
  2. (en) Marie-Hélène Contal et Jana Revedin, Sustainable Design: Towards a New Ethic in Architecture and Town Planning, Allemagne, Birkhäuser, , 184 p. (ISBN 978-3-7643-9938-2, lire en ligne)
  3. « L'Univers d'un Architecte Indien à la SFA », Cyberarchi.com,‎ (lire en ligne)
  4. « Global Award for Sustainable Architecture », sur Cité de l'architecture et du patrimoine (consulté le 7 mars 2018)
  5. (en) « Balkrishna Doshi | The Pritzker Architecture Prize », sur www.pritzkerprize.com (consulté le 7 mars 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]