Balcon Saint-Raphaël

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Balcon Saint Raphaël
Image illustrative de l’article Balcon Saint-Raphaël
Balcon Saint Raphaël
Géographie
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Commune El-Biar
Quartier Saint Raphaël
Histoire
Création 1928
Caractéristiques
Type Parc public
Gestion
Propriétaire Commune d'El-Biar
Localisation
Coordonnées 36° 46′ 00″ nord, 3° 02′ 21″ est

Géolocalisation sur la carte : Wilaya d'Alger

(Voir situation sur carte : Wilaya d'Alger)
Balcon Saint Raphaël

Le balcon Saint Raphaël situé dans la commune d'El-Biar est un belvédère accroché à une haute falaise dominant Alger offrant une vue sur le panorama d'une des plus belles baies du monde[1].

Origine du nom[modifier | modifier le code]

M. Brunel, maire d'El-Biar explique, lors de l'inauguration, que le nom vient de la légende biblique dans laquelle Tobie, devenu aveugle dans sa vieillesse, recouvre la vue sur les conseils de l’archange Raphaël. Ainsi, en admirant ce grandiose panorama, ressent-on l'affreuse chose qu’est la cécité[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Vue depuis le balcon Saint Raphael

Au temps de la régence la falaise de Saint-Raphaël faisait partie des jardins du Consulat de Suède . Le Général de Bourmont et ses troupes occupèrent les lieux, en 1830, pour y établir la batterie d'Henri IV destinée à bombarder le Fort-l'Empereur[3]. Le 20 janvier 1845 le consulat fut détruit par  un glissement de terrain[4].En 1913, séduite par la beauté du site, la Société du « Claridge », fit l'acquisition de ces terrains en vue de l'édification'd'un hôtel somptueux ; mais la guerre empêcha la réalisation de ce projet.

En 1923, un programme de lotissement est arrêté et déjà de nombreux acquéreurs se présentent. M. Luciani, maire d'EI-Biar el M. Pasquier-Bronde, représentant la municipalité d'Alger, estimant qu'il serait désastreux de laisser abîmer ce magnifique point: de vue par des constructions bâties au hasard des goûts ou des intérêts immédiats des propriétaires, interviennent auprès du liquidateur et de l'architecte et étudient les moyens de conserver à jamais à la collectivité ce site incomparable, tout en conciliant cependant les intérêts légitimes des actionnaires de la Société du Claridge Hôtel.

En échange de l'engagement pris par la municipalité d'EI-Biar d'exécuter les travaux usuels de voirie : tracé de chemins d'accès ; installation d'égouls ; de l'eau ; du gaz ; de l'électricité, et sous réserve de servitudes imposées tant à la commune qu'aux acquéreurs des lots, qui ne pourront bâtir que des villas d'agrément à l'exclusion de toute industrie ou commerce susceptibles d'enlaidir le paysage ou d'émettre des émanations désagréables, la Société du Claridge cède en pleine propriété à la commune d'EI-Biar environ 11.000 mètres de terrain, dont 2.000 mètres en bordure de la falaise. Celte cession est consentie en vue : 1" de l'aménagement à la partie Supérieure, d'une terrasse avec balcon ; 2" de la transformation en parc public de la partie sise au pied de la falaise, avec voie d'accès vers Alger[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « 1912PPCAS...1b...9. Page 2-10 », sur articles.adsabs.harvard.edu (consulté le 15 septembre 2017)
  2. [http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2010/03/11/print-16-96922.php « Le Soir d'Alg�rie »], sur www.lesoirdalgerie.com (consulté le 15 septembre 2017)
  3. P. Clausolles, L'Algérie pittoresque, ou, Histoire de la régence d'Alger. Depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, J.-B. Paya, (lire en ligne)
  4. [PDF]https://www.researchgate.net/profile/Jan_Walstra/publication/270574765_Use_of_digital_photogrammetry_for_the_study_of_unstable_slopes_in_urban_areas_Case_study_of_the_El_Biar_landslide_Algiers/links/564de6bd08ae4988a7a501ec/Use-of-digital-photogrammetry-for-the-study-of-unstable-slopes-in-urban-areas-Case-study-of-the-El-Biar-landslide-Algiers.pdf#page=5
  5. Annales africaines : revue hebdomadaire de l'Afrique du Nord, [Ernest Mallebay], (lire en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]