Balawat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Balawat
Imgur-Enlil
Localisation d'Imgur-Enlil/Balawat et des principales villes assyriennes
Localisation d'Imgur-Enlil/Balawat et des principales villes assyriennes
Localisation
Pays Drapeau de l'Irak Irak
Province Ninawa
Coordonnées 36° 13′ 22″ Nord, 43° 24′ 51″ Est
Superficie 52 hectares

Géolocalisation sur la carte : Irak

(Voir situation sur carte : Irak)
Balawat
Balawat
Histoire
Époque Empire assyrien

Balawat est un site archéologique du nord de l'Irak, situé à l'est de Mossoul, qui correspond à l'ancienne ville assyrienne d'Imgur-Enlil (« Enlil a été favorable »).

Le site a été découvert puis fouillé par Hormuzd Rassam en 1878 puis 1882, et ensuite par Max Mallowan en 1956-1957. D. J. Tucker y a mené une prospection au sol en 1989. Il est surtout connu pour les bandes de bronze sculptées qui ont été découvertes à l'emplacement de portes monumentales de son palais et de son temple.

Le site[modifier | modifier le code]

Le site a livré des traces d'occupation datant de la période d'Obeid (Ve millénaire av. J.‑C.), de la période d'Uruk (seconde moitié du IVe millénaire av. J.‑C.) et de l'époque médio-assyrienne (v. 1400-1000 av. J.-C.). Mais son occupation principale date du IXe siècle av. J.-C., époque de l'empire assyrien (ou néo-assyrienne), quand le site a été reconstruit par le roi Assurnasirpal II (883-859 av. J.-C.) puis par son fils Salmanazar III (858-824 av. J.-C.).

Le site couvrait alors environ 52 hectares enclos dans une muraille. Les constructions datées de cette période dégagées sur son tell principal comprennent un palais et un temple dédié au dieu Mamu. La documentation épigraphique qui y a été mise au jour consiste en des inscriptions de fondation ainsi que des tablettes juridiques et administratives de la fin du VIIIe siècle av. J.-C. et du début du VIIe siècle av. J.-C.

Les portes de Balawat[modifier | modifier le code]

Balawat est surtout connu pour les fragments de plaques en bronze qui ont été découverts dans ses édifices, sur lesquelles étaient sculptées au repoussé des scènes de batailles remportées par Salmanazar III. Elles étaient à l'origine clouées sur des portes en bois constituées par deux vantaux et deux colonnes dont elles épousaient les contours. Deux de ses portes provenaient du palais royal, qui ont été mises au jour par Rassam et ont été transportées à Londres au British Museum où elles ont été restaurées et sont actuellement présentées. Des fragments plus modestes sont également exposés au Musée d'Istanbul. Une autre porte de même type a été retrouvée dans le temple de Mamu lors des fouilles de Mallowan. Elles étaient exposées au Musée de Mossoul où elles ont subi d'importantes dégradations en 2003.

Les différents registres horizontaux sculptés sur les plaques du palais représentent chacun une campagne différente, accompagnée d'une légende, suivant une disposition similaire débutant par le départ des troupes depuis le camp fortifié (à moins qu'il ne s'agisse de la ville d'Imgur-Enlil servant de lieu de garnison), suivie par la bataille, la prise de la ville ennemie, la déportation des vaincus et enfin la célébration de la victoire par des offrandes aux dieux et l'érection de stèles de victoire. Ils sont séparés par des frises de rosettes. Par leur style comme leur thème, ces scènes renvoient aux bas-reliefs du palais royal de Kalkhu (Nimrud) construit auparavant, ou à ceux sculptés sur l'« obélisque noir » qui leur est contemporain. Des bandes de bronze sculptées similaires ont été mises au jour dans le Palais Nord-Ouest de Nimrud, des temples d'Assur, de Khorsabad et de Tell Hadad, mais leur état de conservation est mauvais.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Grant Frame, « Balawat », dans Eric M. Meyers (dir.), Oxford Encyclopaedia of Archaeology in the Ancient Near East, vol. 1, Oxford et New York, Oxford University Press, , p. 268
  • R. D. Barnett et W. Forman, Les reliefs des palais assyriens, Prague, 1959, pl. 137-176.
  • (en) J. E. Curtis et N. Tallis (dir.), The Balawat Gates of Ashurnasirpal II, Londres, 2008.