Balai mécanique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dessin d'un balai mécanique.

Le balai mécanique est un objet servant à nettoyer les moquettes et les tapis grâce à un système de brosses horizontales. Il comporte un réservoir plat vers lequel les poussières sont envoyées par les brosses, actionnées par le mouvement du balai sur le sol. Il a précédé la popularisation des aspirateurs.

Un balai mécanique se compose généralement d'une petite boîte. La base de la boîte a des rouleaux et des brosses, reliés par une courroie ou des engrenages. Il y a aussi un conteneur pour la saleté. La disposition est telle que, lorsqu'ils sont poussés sur un sol, les rouleaux tournent et forcent les brosses à tourner. Les brosses balayent la saleté et la poussière du sol dans le conteneur. Les balayeuses à tapis ont souvent un réglage en hauteur qui leur permet de travailler sur différentes longueurs de tapis ou de sols nus. La balayeuse a généralement un long manche pour pouvoir la pousser sans se pencher.[1]

Histoire[modifier | modifier le code]

Face inférieure d'un balai mécanique.

Le balai mécanique a été inventé par Melville Reuben Bissell (en), de Grand Rapids (Michigan), qui en a déposé le brevet en 1876 aux États-Unis[2]. Bissell a commencé à en vendre en 1883 (d'où le nom de « balai Bissell » parfois donné à cet objet).

Une des premières apparitions d'un balai mécanique au cinéma a eu lieu dans le film Charlot dentiste en 1914.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les 6 meilleurs balais mécaniques (2019) – Guide d’achat », sur Best Comparatif, (consulté le 15 octobre 2019)
  2. (en) Albert Baxter, History of the city of Grand Rapids, Michigan ... (With an appendix--History of Lowell, Michigan), Munsell & Co., (OCLC 6359377)

Sur les autres projets Wikimedia :