Bakossi (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bakossi.
Bakossi (peuple)
Description de cette image, également commentée ci-après

Chef Nsume de Niassoso pendant le tournage des Brumes du Manengouba (2007)

Populations significatives par région
Autres
Langues Bakoko
Description de l'image Afriquebak4.jpg.
« Case du pays des bakossis avec les vases et les feux funéraires » (début du XXe siècle

Les Bakossi sont une population bantoue d'Afrique centrale, vivant au sud-ouest du Cameroun, également au Nigeria. Ils sont surtout présents dans la région anglophone du Cameroun, particulièrement dans le département de la Meme, le long du fleuve Moungo, entre les monts Koupé et Manengouba[1].

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources et le contexte, on rencontre plusieurs formes : Bakosi, Bakossis, Koose, Kosi, Kossi, Muamenam, Nhalemoe, Nkosi, Nkosis[2].

Langues[modifier | modifier le code]

Ils parlent le bakossi (ou akoose), dont le nombre de locuteurs au Cameroun était estimé à 100 000 en 2001[3]. L'anglais, le français et le pidgin camerounais sont également utilisés.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les relations avec leurs voisins francophones n'ont pas toujours été harmonieuses, comme en témoigne le massacre de Tombel en 1967[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Mark Dike DeLancey, Rebecca Mbuh, Mark W. Delancey, « Bakossi », in Historical Dictionary of the Republic of Cameroon, Scarecrow Press, 2010 (4e éd.), p. 54 (ISBN 9780810873995)
  2. (fr) Source RAMEAU, BnF [1]
  3. (en) Fiche langue (code «bss») dans la base de données linguistique Ethnologue.
  4. (en) Mark Dike DeLancey (et al.), « Tombel Massacre », in Historical Dictionary of the Republic of Cameroon, Scarecrow Press, 2010, p. 365-366

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Thomas Sube Atabe, Religion in Bakossi traditional society : a literary enquiry, 1979?, 109 p.
  • (en) Heinrich Balz, Where the faith has to live. Part I, Living together : studies in Bakossi society and Religion, D. Reimer, Berlin, 1995, 404 p. (ISBN 3-496-02563-8)
  • (en) S. N. Ejedepang-Koge, The tradition of a people, Bakossi : a historico-socio- anthropological study of one of Cameroon's Bantu peoples, S.N. Ejedepang-Koge, Washington, DC, 1986, 362 p. (voir résumé [2])
  • (en) Michael D. Levin, « House form and social structure in Bakosi », in Paul Oliver (dir.), Shelter in Africa, Praeger, New York, 1971, p. 143-152

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :