Bakir Izetbegović

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bakir Izetbegović
Illustration.
Bakir Izetbegović en octobre 2016.
Fonctions
Président du Parti d'action démocratique de Bosnie-Herzégovine
En fonction depuis le
(5 ans, 8 mois et 1 jour)
Prédécesseur Sulejman Tihić
Président du collège présidentiel
de Bosnie-Herzégovine

(8 mois et 3 jours)
Président du Conseil Denis Zvizdić
Prédécesseur Dragan Čović
Successeur Milorad Dodik

(8 mois)
Président du Conseil Denis Zvizdić
Prédécesseur Dragan Čović
Successeur Mladen Ivanić

(8 mois et 7 jours)
Président du Conseil Vjekoslav Bevanda
Prédécesseur Željko Komšić
Successeur Mladen Ivanić

(8 mois)
Président du Conseil Vjekoslav Bevanda
Prédécesseur Željko Komšić
Successeur Nebojša Radmanović
Membre bosniaque du collège présidentiel de Bosnie-Herzégovine

(8 ans et 10 jours)
Élection 3 octobre 2010
Réélection 12 octobre 2014
Prédécesseur Haris Silajdžić
Successeur Šefik Džaferović
Biographie
Date de naissance (63 ans)
Lieu de naissance Sarajevo (Bosnie-Herzégovine, Yougoslavie)
Nationalité bosnienne
Parti politique SDA
Père Alija Izetbegović
Diplômé de Université de Sarajevo
Profession Architecte
Religion Islam

Bakir Izetbegović
Chefs d'État bosniens

Bakir Izetbegović, né le à Sarajevo, est un homme d'État bosnien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'Alija Izetbegović, il est vice-président du Parti d'action démocratique. Le , il est élu membre de la présidence collégiale de Bosnie-Herzégovine comme représentant de la communauté bosniaque en obtenant 35 %, devançant ainsi le sortant Haris Silajdžić. Il prend ses fonctions, en compagnie de ses collègues croate et serbe, le .

Le , il devient président de la présidence collégiale, succédant à Željko Komšić. Le 10 novembre suivant, il cède à son tour la présidence à Nebojša Radmanović. Le 10 mars 2014, il accède une seconde fois au poste de président de présidence collégiale. Réélu membre de la présidence collégiale le , il entame un second mandat de quatre ans le 17 novembre suivant, en compagnie de ses nouveaux collègues croate et serbe. Du au , il exerce une troisième fois les fonctions de président de la présidence collégiale, puis un quatrième mandat du au , date à laquelle il quitte la présidence collégiale.

Notes et références[modifier | modifier le code]