Bainville-aux-Miroirs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bainville.

Bainville-aux-Miroirs
Bainville-aux-Miroirs
Le château.
Blason de Bainville-aux-Miroirs
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Nancy
Canton Meine au Saintois
Intercommunalité Communauté de communes du pays du Saintois
Maire
Mandat
Raoul Hodot
2014-2020
Code postal 54290
Code commune 54042
Démographie
Gentilé Bainvillois
Population
municipale
320 hab. (2016 en diminution de 6,43 % par rapport à 2011)
Densité 47 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 26′ 20″ nord, 6° 16′ 39″ est
Altitude Min. 250 m
Max. 366 m
Superficie 6,76 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle

Voir sur la carte administrative de Meurthe-et-Moselle
City locator 14.svg
Bainville-aux-Miroirs

Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle

Voir sur la carte topographique de Meurthe-et-Moselle
City locator 14.svg
Bainville-aux-Miroirs

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bainville-aux-Miroirs

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bainville-aux-Miroirs

Bainville-aux-Miroirs est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Babanivilla en 836. Du germanique Babano + villa.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2014 Jean-Yves Sibert    
2014 En cours Raoul Hodot   Retraité Fonction publique[1]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[3].

En 2016, la commune comptait 320 habitants[Note 1], en diminution de 6,43 % par rapport à 2011 (Meurthe-et-Moselle : +0,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
362400410399403422415444425
1856 1861 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
428444442430484455438419387
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
380359304304268257256279291
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013
263276277298316337340342335
2016 - - - - - - - -
320--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Donjon du château de Bainville-aux-Miroirs en octobre 2009.
Article détaillé : Château de Bainville-aux-Miroirs.
  • Château de Bainville-aux-Miroirs construit avant 1263 par le comte Henri Ier de Vaudémont. Suite à un acte de félonie (un mariage) des Vaudémont, qui se s'allient ainsi à la Bourgogne, les Lorrains le mettent en ruine en 1468. Restent une haute aiguille de pierre de 25 mètres du donjon (peut être délibérément pour marquer les esprits suite à la félonie) et quelques éléments de courtine et de logis.

Il réalisa la mise en pâture de 90 hectares de gravières du lit de la Moselle en y aménageant les berges et les drainages nécessaires. Ce projet fut primé lors de concours agricoles. Cette vaste pâture permit la production de fourrage pour approvisionner les régiments de cavalerie de Nancy et de Lunéville.

  • Église Saint-Maurice : tour romane ou de type roman, nef et chevet du XVIIIe siècle (suite aux dévastations de la Guerre de Trente Ans). Mitoyen au cimetière, au sud, petit prieuré bénédictin du Xe siècle rattaché peu après sa fondation à l'abbaye de Saint-Evre de Toul. Les moines sont chassés à la Révolution, les biens confisqués et revendus. Propriété privée, c'est depuis une exploitation agricole.

Équipements culturels[modifier | modifier le code]

  • Terrains de football et handball.
  • Salle polyvalente.
  • Foyer rural : mercredis récréatifs, tennis de table, gymnastique, randonnées, informatique, festivités.
  • Association Au clair de la lune : enseignement de la musique.
  • Bibliothèque.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Blason de Bainville-aux-Miroirs Blason D'azur semé de croisettes pommetées au pied fiché d'or, à la croix d'argent.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]