Bailly-en-Rivière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bailly et Rivière (homonymie).

Bailly-en-Rivière
Bailly-en-Rivière
L'église paroissiale.
Blason de Bailly-en-Rivière
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Dieppe
Canton Dieppe-2
Intercommunalité Communauté de communes Falaises du Talou
Maire
Mandat
Michel Ratel
2014-2020
Code postal 76630
Code commune 76054
Démographie
Population
municipale
526 hab. (2016 en diminution de 3,31 % par rapport à 2011)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 54′ 47″ nord, 1° 20′ 13″ est
Altitude Min. 62 m
Max. 177 m
Superficie 20,06 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte administrative de la Seine-Maritime
City locator 14.svg
Bailly-en-Rivière

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de la Seine-Maritime
City locator 14.svg
Bailly-en-Rivière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bailly-en-Rivière

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bailly-en-Rivière
Liens
Site web baillyenriviere.fr

Bailly-en-Rivière est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime en Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Baslei entre 996 et 1007[1]. Ce toponyme peut dériver du vieux français baille : « enclos ».

La rivière est l'Eaulne[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant la révolution, la cure (paroisse) du village est à la nomination et présentation (droit de patronage) des abbés et religieux de l'abbaye Saint-Michel du Tréport qui percevait les dîmes[2], 40 livres selon une déclaration de 1642[3]

En 1587, la châtellenie de Bailly-en-Rivière passe dans la famille d'Adrien de Pardieu, capitaine du port de Criel, tandis que Monthuit (ou Mauconhuit) reste possession de la famille de Castillon.

  • Jacques de Pardieu, seigneur de Maucomble, seigneur de Bailly-en-Rivière, tue en duel René Alexandre de Fontaines, écuyer, seigneur de Mauconduit, comte de Wiry, capitaine au régiment d'Aunis (René Alexandre de Fontaines meurt donc sans descendance).

Le bourg fut en partie rasé par un raid de l'aviation anglaise durant la Seconde Guerre mondiale, le château (qui abritait une garnison allemande) fut détruit.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2009 Jules Gavois    
mars 2009 En cours
(au avril 2014)
Michel Ratel    

Jumelages[modifier | modifier le code]

Bailly-en-Rivière est jumelée avec le village de Milmort (Belgique, Herstal, Province de Liège) depuis 1973 (M. Facchinetti - http://milmort.cybherstal.info).

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[5].

En 2016, la commune comptait 526 habitants[Note 1], en diminution de 3,31 % par rapport à 2011 (Seine-Maritime : +0,48 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
507670712643740815855824855
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
880857830770765846730661611
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
639649686596632653607561552
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
544534521524505498552560532
2016 - - - - - - - -
526--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Martin.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Bailly-en-Rivière

Les armes de la commune de Bailly-en-Rivière se blasonnent ainsi :

D'or au lion couronné d'azur; au chef d'azur chargé de trois flanchis d'or.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b François de Beaurepaire - 1979 - Les noms des communes et anciennes paroisses de la Seine-Maritime - Page 36.
  2. (la) Pierre-Paul Laffleur de Kermaingant, Cartulaire de l'abbaye de Saint-Michel du Tréport : Ordre de Saint Benoit, Paris, Impr. de Firmin-Didot, (lire en ligne), p. XXXVIII.
  3. Benoist Coquelin, L'Histoire de l'abbaye de Saint-Michel du Tréport, Rouen, Lestringant, , 748 p. (lire en ligne), p. 9.
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.