Bailleul (Orne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bailleul.
image illustrant une commune de l’Orne
Cet article est une ébauche concernant une commune de l’Orne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Bailleul
La motte castrale et l'église Saint-Martin.
La motte castrale et l'église Saint-Martin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Argentan
Canton Argentan-2
Intercommunalité Argentan Intercom
Maire
Mandat
Rémy Picard
2014-2020
Code postal 61160
Code commune 61023
Démographie
Gentilé Bailleulais
Population
municipale
616 hab. (2014)
Densité 37 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 48′ 30″ nord, 0° 01′ 11″ ouest
Altitude Min. 125 m – Max. 237 m
Superficie 16,67 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte administrative de l'Orne
City locator 14.svg
Bailleul

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 14.svg
Bailleul

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bailleul

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bailleul

Bailleul est une commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, peuplée de 616 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Bailleul[1]
Ommoy,
Merri,
Brieux
Guêprei Coulonces
Montabard Bailleul[1] Villedieu-lès-Bailleul
Occagnes Silly-en-Gouffern Villedieu-lès-Bailleul

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Baillol en 1143[2]. Le toponyme peut être issu du bas latin balliolum, « enclos, enceinte »[3], ou de l'anthroponyme latin Ballius[2].

Le gentilé est Bailleulais.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1983[4] mars 2001 Claude Saffrey   Agriculteur
mars 2001[5] en cours Rémy Picard[6] SE Agent général d'assurances
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et deux adjoints[6].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 616 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2005, 2010, 2015, etc. pour Bailleul[7]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Bailleul a compté jusqu'à Unité en 1841.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
889 946 965 925 959 980 918 869 817
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
774 784 755 751 742 717 658 559 547
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
547 520 504 434 410 400 450 448 425
1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014 -
430 523 518 558 603 611 619 616 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Motte castrale faisant l'objet d'une inscription au titre des Monuments historiques depuis le 27 septembre 1989[10].
  • Le château de Moncel (XVIIIe siècle), détruit vers 1950, n'est plus connu que par des photographies. Il comportait une chapelle funéraire, où le maréchal Lebœuf, ministre de Napoléon III, fut inhumé en 1888[11].
  • Église Saint-Martin, du XVIe siècle[12]. Elle abrite un tableau du XVIIe siècle (L'Extase de saint François d'Assise) classé à titre d'objet[13].
  • Manoir du Londel, du XVIIe siècle, chapelle du XIXe[14].

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. a et b Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  3. René Lepelley, Noms de lieux de Normandie et des îles Anglo-Normandes, Paris, Bonneton, (ISBN 2-86253-247-9), p. 140-141
  4. « Claude Saffrey avait été maire entre 1983 et 2001 », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 6 novembre 2016)
  5. « Bailleul obligé de quitter la CDC d'Argentan ? », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 20 juillet 2015)
  6. a et b Réélection 2014 : « Bailleul (61160) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 8 juin 2014)
  7. Date du prochain recensement à Bailleul, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  10. « Motte castrale », notice no PA00110974, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  11. « Château », notice no IA00001306, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  12. « Église paroissiale Saint-Martin », notice no IA00001305, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  13. « Tableau : L'Extase de saint François d'Assise », notice no PM61000136, base Palissy, ministère français de la Culture.
  14. « Manoir », notice no IA00001300, base Palissy, ministère français de la Culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :