Baie des Anges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Baie des Anges (homonymie).
Baie des Anges
Vue du front de mer de Nice.
Vue du front de mer de Nice.
Géographie humaine
Pays côtiers Drapeau de la France France
Subdivisions
territoriales
Alpes-Maritimes
Géographie physique
Type Baie
Localisation Mer Méditerranée
Coordonnées 43° 41′ 10″ Nord 7° 15′ 28″ Est / 43.685998, 7.257843

Géolocalisation sur la carte : Alpes-Maritimes

(Voir situation sur carte : Alpes-Maritimes)
Baie des Anges

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Baie des Anges

La baie des Anges est une baie méditerranéenne qui s'étend de Nice, avec la promenade des Anglais et le quai des États-Unis jusqu'au cap d'Antibes. Elle longe les communes de Nice, Saint-Laurent-du-Var, Cagnes-sur-Mer, Villeneuve-Loubet et Antibes.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Selon la tradition, ce sont des pêcheurs qui ont donné son nom à cette baie. En effet, ils ramenaient dans leurs filets à cet endroit une espèce de requin inoffensif, vivant sur les fonds marins et dont les ailerons perpendiculaires ressemblent à des ailes.

Ce requin est identifié comme l'ange de mer ocellé (ange en niçois) : « Squatina angelus Dum » - alias « Squatina oculata Bonaparte, 1840 » - pour les savants. Sur les cartes du XIXe siècle se trouve mentionné un pont des Anges à l'embouchure du Paillon. La future promenade des Anglais était alors appelée chemin des Anglais mais aussi chemin des Anges.

L'écrivain de langue niçoise Francis Gag (1900-1988) a encore été le témoin[1] d'un spectacle se renouvelant plusieurs fois par an : des pêcheurs poussant un charreton sur lequel gisait un de ces requins (appelés lu pei ange « les poissons-anges » par l'écrivain) et précédant le cortège, une pescairis (femme de pêcheur) qui criait Venés, venés vèire la marrida bestiassa que destrugue lu aret dòu paure pescadou ! (Venez, venez voir la mauvaise bête qui détruit les filets du pauvre pêcheur !).

Simple sobriquet à l'origine ce qui peut expliquer les discussions relatives à ses limites, le cas du nom de cette baie est à distinguer des appellations avant tout touristiques telles que Côte d'Azur ou Beausoleil.

Légendes[modifier | modifier le code]

De nombreux récits et légendes font intervenir des anges du ciel à propos de cette baie :

  • Lorsque l'embarcation contenant le corps de sainte Réparate atteignit les côtes niçoises et fut ramenée sur le rivage par des anges on peut supposer que ce fut au niveau de la baie des Anges.
  • Adam et Ève est un poème d'Alexis de Jussieu publié en 1856 : le poète nous y apprend qu'Adam et Ève, après avoir été chassés du paradis terrestre, furent conduits sur ces bords par des anges compatissants puisque les beautés de ce pays le faisait presque égaler leur paradis perdu.

Environnement de la baie[modifier | modifier le code]

la Baie-des-Anges à Villeneuve-Loubet

À l'embouchure du Var (rive gauche) a été bâti l'aéroport de Nice sur un terre-plein gagné sur la mer ; c'est près de l'aéroport qu'a été placé la station d'épuration des eaux usées Haliotis. Le Paillon se jette dans la baie des Anges ; son lit est couvert dans son cours inférieur à Nice. Le cours d'eau du vallon de Magnan de jette aussi dans la baie des Anges, mais il est souvent à sec.

L'aménagement du littoral[modifier | modifier le code]

Le littoral de la baie des Anges a été profondément aménagé au cours de la seconde moitié du XXe siècle pour favoriser le tourisme. Il accueille ainsi des infrastructures de transports (aéroport de Nice, voie ferrée, routes longeant le littoral), des infrastructure de loisirs (hippodrome de Cagnes-sur-Mer, plages aménagées, port de plaisance de Saint-Laurent-du-Var) et de nombreux logements, dont la marina Baie des Anges.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Marina Baie des Anges

Entre 1969 et 1993, un projet immobilier comportant un port de plaisance et quatre immeubles (Amiral, Barronet, Commodore et Ducal) en forme de "vagues" y a été bâti par l'architecte André Minangoy sous le nom de Marina Baie des Anges[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. page 118 : Francis Gag et Françoise Arnulf, Nice au fil des jours et des saisons, Éditions Alp'Azur, 314 pages, 1985, ISBN 2-902700-11-3
  2. "Marina Baie des Anges" Patrimoine Provence-Alpes-Côte d'Azur