Baie de Chingoudy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Baie de Chingoudy
Vue aérienne de la baie de Chingoudy
Vue aérienne de la baie de Chingoudy
Géographie humaine
Pays côtiers Drapeau de la France France
Drapeau de l'Espagne Espagne
Subdivisions
territoriales
Pyrénées-Atlantiques
Guipuscoa
Géographie physique
Type Baie
Localisation Golfe de Gascogne, océan Atlantique
Coordonnées 43° 21′ 50″ nord, 1° 46′ 30″ ouest
Géolocalisation sur la carte : Espagne
(Voir situation sur carte : Espagne)
Baie de Chingoudy
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Baie de Chingoudy

La baie de Chingoudy, orthographié aussi baie de Txingudi, (Txingudiko badia en basque ou bahía de Chingudi en espagnol) est le nom donné à l'estuaire de la Bidassoa. Elle est délimitée au sud par les ponts routiers et ferroviaires (dont le pont international Saint-Jacques) reliant Hendaye-ville (France) à Irun (Espagne) et au nord par la pointe de Sokoburu côté français et par le cap Higuer (cap du Figuier) côté espagnol. Hendaye se trouve sur la rive droite de la baie, Irun et Fontarrabie (comarque de Basse Bidassoa) sur la rive gauche.

Géographie[modifier | modifier le code]

La baie forme un lac tranquille à marée haute et un estuaire envasé à marée basse. Elle constitue une frontière naturelle entre la France (Pyrénées-Atlantiques) et l'Espagne (Guipuscoa). Les eaux sont saumâtres et résultent d'un mélange de celles de la Bidassoa et de celles du golfe de Gascogne.

Évolution[modifier | modifier le code]

La baie a vu sa superficie se réduire au fil des années avec l'extension d'Hendaye et l'aménagement du port de plaisance de Sokoburu côté français et, côté espagnol avec le développement de l'aéroport de Saint-Sébastien et la création de la plage de Fontarrabie dans un méandre de l'estuaire par la construction d'une digue parallèle à celle qui, côté français, protège la pointe de Sokoburu. Récemment, une portion de ce méandre a été remise en eau pour aménager le port de plaisance de Fontarrabie. Irun de son côté, a restauré un parc écologique du nom de Plaiaundi apprécié par les nombreux oiseaux migrateurs qui reprennent des forces avant de traverser les Pyrénées.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]