Bahamadia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bahamadia
Description de cette image, également commentée ci-après

Bahamadia en 2001.

Informations générales
Nom de naissance Antonia Reed
Naissance
Philadelphie, Pennsylvanie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeuse, DJ
Genre musical Hip-hop alternatif, hip-hop underground, jazz rap
Années actives Depuis 1994
Labels Chrysalis, EMI, Good Vibe Recordings, E1 Music, E1 Entertainment

Bahamadia, de son vrai nom Antonia Reed, née en 1970 à Philadelphie, en Pennsylvanie, est une artiste de hip-hop américaine. Elle commence d'abord en tant que disc jockey, avant de devenir MC. Bahamadia est une parolière renommée pour son flot soyeux et plutôt monotone. Sa réputation a été alimentée par un grand nombre de collaborations avec des artistes tels que Talib Kweli, The Roots, Jedi Mind Tricks, Planet Asia, ainsi que sa proximité avec le collectif Army of the Pharaohs.

Biographie[modifier | modifier le code]

Antonia Reed est née en 1970 à Philadelphie, en Pennsylvanie[1]. Bahamadia se lance localement dans le DJing entre le début et le milieu des années 1980, puis se met progressivement au rap[1]. Bien que présente sur la scène hip-hop de Philadelphie, elle ne publiera aucun single avant sa rencontre avec le producteur et animateur radio DJ Ran, qui l'aidera à la publication de son premier single indépendant Funk Vibe, en 1993[1]. Funk Vibe attire l'intérêt du rappeur Guru, membre du groupe Gang Starr, qui la prendra sous son aile, et l'aidera à conclure un contrat avec le label Chrysalis Records[1]. Ses premiers singles, Total Wreck publié en 1994, et Uknowhowwedu publié en 1995, sont bien accueillis par la scène underground pour leur sonorité jazz[1]. Elle participe également au second volet du projet Jazzmatazz de Guru[1].

Antonia publie son premier album studio, intitulé Kollage, le [2], qui fait participer Guru et DJ Premier de Gang Starr, ainsi que The Roots[1]. L'album est largement apprécié par la critique, et atteint la 126e place du classement américain Billboard 200[3]. Malgré ce succès, Bahamadia se retrouve confrontée à la fermeture de son label Chrysalis un an plus tard, et choisit d'attendre la fin de son contrat avant de continuer sa carrière solo[1]. Entretemps, elle participe à quelques singles aux côtés de groupes et artistes comme the Roots (Push up Ya Lighter), Sweetback, et l'auteur de drum and bass Roni Size, Towa Tei, Brand New Heavies, The Herbaliser, Morcheeba (Good Girl Down), Rah Digga, Slum Village, et Reflection Eternal (Chaos). Elle anime aussi une émission de radio entre 1997 et 1999[1]. En 2000, elle signe avec le label indépendant Goodvibe, et publie le 25 juillet un EP de sept chansons intitulé BB Queen[1],[4] qui atteint les classements musicaux[5].

En 2011, elle annonce un nouvel album intitulé Here[6].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Featurings[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) Steve Huey, « Bahamadia Biography », sur AllMusic (consulté le 9 avril 2016).
  2. (en) Steve Huey, « Bahamadia - Kollage Overview », sur AllMusic (consulté le 9 avril 2016).
  3. (en) « Bahamadia - Kollage Awards », sur AllMusic (consulté le 9 avril 2016).
  4. (en) Matt Conaway, « Bahamadia - BB Queen Overview », sur AllMusic (consulté le 9 avril 2016).
  5. (en) « Bahamadia - BB Queen Awards », sur AllMusic (consulté le 9 avril 2016).
  6. (en) « Bahamadia Announces Fourth Album "HERE," Features Foreign Exchange », sur HipHopDX,‎ (consulté le 9 avril 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]