Bagad An Hanternoz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (août 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Bagad An Hanternoz
Description de cette image, également commentée ci-après

Défilé du bagad au FIL 2012.

Informations générales
Naissance
Dol-de-Bretagne
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Musique bretonne
Instruments bombardes, cornemuses, caisses claires, percussions
Années actives 1961 à 1976, puis 1980 à aujourd'hui
Site officiel http://bagaddol.org
logo de Bagad An Hanternoz

Logo de Bagad An Hanternoz.

Le Bagad An Hanternoz est une formation de musique traditionnelle bretonne, basée sur la commune de Dol-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine).

Historique[modifier | modifier le code]

Fondé en 1961, le premier groupe folklorique de Dol prend le nom de Judwal[1], et se produit pour la première fois en 1963. Cette première version du bagad associé à un cercle celtique, adhérent à la fédération Kendalc’h entre 1963 et 1976, disparaît en 1980, après avoir du émigrer à Saint-Méloir-des-Ondes.

En 1980, des musiciens locaux fondent le Piblaz Dol Vreizh. Ce qui était à l'origine un pipe-band prend rapidement la forme d'un bagad, en intégrant un pupitre de bombardes. Devenu adhérent à la fédération Bodadeg Ar Sonerion, il participe dès la fin des années 1980 au championnat national des bagadoù. Ce même ensemble prend en 1992 le nom de An Hanternoz ("le Nord" ou "minuit" en breton)[2].

Admis à concourir en 3e catégorie en 1997, le bagad évolue en 2de catégorie de 2005 à 2011. En 2014, suite à un renouvellement de son effectif, il demande à se présenter au championnat de 5e catégorie, qu'il remporte[3]. Il évolue depuis 2015 en 4e catégorie.

À partir des Années 2000, il met en place une école de musique pour former ses futurs musiciens, ce qui aboutit à la création d'un bagadig (bagad-école) en 2000, formation débutante qui participe au championnat de 5e catégorie. Chaque année, les élèves se produisent lors de la « Journée des Gargouilles » au mois de juin. Il créée également son costume, orné de gargouilles en représentation de celles de la Cathédrale Saint-Samson.

Représentations et créations[modifier | modifier le code]

L'ensemble représente régulièrement la musique de son pays lors de diverses manifestations : "Breizh Touch" aux Champs-Élysées (2007), Festival Bandas de Gaites à Candás en Espagne (2008), Michelsmarkt à Reichelsheim-Odenwald (2009) , Lede en Belgique (2014)...

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Judwal, nom d’un jeune prince, compagnon de Saint-Samson, avec l’aide duquel fut rétablie la monarchie légitime de Domnonée (principauté s’étendant alors du Léon au pays de Dol, et dont le nom rappelle la région du Devon, dans l’île de Bretagne).
  2. Historique sur le site du bagad
  3. « Bodadeg ar Sonerion » Résultats Carhaix 2014 » (consulté le 3 octobre 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]